Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 1. Episode 16.

8 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-08-20h30m10s23.png

 

Switched At Birth // Saison 1. Episode 16. Las Dos Fridas.


Voilà ce que c'est qu'un épisode réussi de Switched At Birth. En tout cas, niveau émotion c'est très réussi. Dans ce nouvel épisode, les deux grand-mères font leur apparition dans la série et vont rencontrer leurs petite fille respective allant de Bay à Daphne. Maintenant que le mal est fait, les familles Kennish et Vasquez ne pourront jamais revenir en arrière. Tout est écrit pour qu'elles vivent avec. Cela peut être une bonne chose ou une mauvaise mais en tout cas, c'est très intéressant. Dans cet épisode c'est le moyen de développer un peu plus tous les personnages et notamment Daphne qui va faire la connaissance de sa vraie grand mère, mais qui va tenter par la même occasion de revenir où elle vivait avant. Elle n'a jamais cessée d'aimer ses amies sauf que l'on ne peut pas dire que ce soit réciproque. Les quelques scènes de Daphne étaient très sympathiques et funs. Mais pas aussi émouvantes que toute la partie autour de Bay. Mais ce que j'ai aimé avec Daphne c'est que la jeune fille n'a pas changée son attitude.

 

Depuis qu'elle sait qu'elle a été changée de famille, on aurait pu croire qu'elle a développer la fibre "famille riche" mais non. Depuis le pilote, Bay et Daphne sont restées les mêmes. La partie avec la grand mère Kennish était cependant la plus émouvante. Bonnie (c'est son nom) va faire les choses de la façon la plus maladroite qu'il soit. Premièrement elle va offrir un cadeau hors de prix à Daphne alors qu'elle va offrir des petits cadeaux à Toby et Bay (elle se sent redevable mais pourquoi ? Surtout que ce n'est pas sa faute). Mais Bonnie va aussi laisser sa langue parler trop vite. Elle n'arrive pas à être aussi connectée qu'avant avec Bay, tout simplement parce qu'elle n'a pas le sang de la famille. La réflexion est un peu bête car sur Kathryn et John avaient adoptés un enfant, alors finalement elle ne l'aurait pas aimé ? Kathryn a alors une réaction très juste sur le fait qu'elle ne se reconnait pas elle aussi dans les paroles de sa mère et qu'elle ne se sent pas connectée avec elle alors qu'elles sont du même sang. Evidemment, cela amène la belle morale de la fin où Daphne rend le beau cadeau à Bonnie, et Bonnie qui va l'offrir à Bay en guise d'excuse.

vlcsnap-2012-02-08-20h32m03s124.png

Sans vraiment se faire pardonner. Bay m'a touché dans cet épisode. C'est rare qu'elle n'y arrive pas de toute façon. Mais Switched At Birth est très malicieuse avec les sentiments. Elle sait où est la corde sensible et elle tire, sans trop forcer ce qui rend le propos parfois même merveilleux. Pendant ce temps, Toby et Simone développent eux aussi leur relation. Toby veut tenter une carrière en solo, et Simone est là pour l'aider même si cela va être très difficile au départ. L'histoire n'est pas des plus passionnantes mais elle est mignonne. Et puis musicale (même si le pauvre Lucas Grabeel est là pour nous délivrer une soupe Disney). Au final, on se retrouve donc avec un épisode sympathique même si la partie Grandma Vasquez était bâclée. Disons que comme Alejandro n'est plus là (à mon grand damne car je commençait enfin à me faire à la présence de Gilles Marini dans cette série), on a plus grand chose à dire autour de Regina. Il lui faut quelqu'un dans sa vie car ça tourne en rond. Par ailleurs, l'épisode était paradoxalement très bon sur le reste. Très émouvant et mignon à la fois. C'est ça l'effet Switched At Birth.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode émouvant et sympathique de Switched At Birth.

Commenter cet article