Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 1. Episode 17.

15 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-15-19h22m33s80.png

 

Switched At Birth // Saison 1. Episode 17. Protect Me From What I Want.


Après un très sympathique épisode la semaine dernière, je n'ai pas trop aimé ce nouvel épisode. Mis à part quelques scènes touchantes et mignonnes, l'ensemble était plutôt ennuyeux. La faute à Bay et son art. Cette intrigue m'énerve car c'est ennuyeux. Il n'y a pas une once d'intérêt. Bon, ok, déjà que je suis assez ennuyé par l'art de ce genre en général (oui, me trainer à un vernissage serait signer l'arrêt de mort de la personne qui m'y aurait trainé) mais alors là… dans une série. C'est vrai qu'il y a les bons sentiments et c'est vrai que cela permet de rapprocher (un temps) Bay et Regina (sa vraie mère). Mais voilà, j'ai l'impression que Switched At Birth se moque clairement de nous ici. Le soucis de l'épisode vient donc de cette intrigue pour moi, avec laquelle je n'ai pas du tout connecté. Un soucis qui m'aura pas permis de prendre totalement mon pied avec l'histoire. Car sinon, Bay et Emmett vont se dire je t'aime et ça c'était tellement beau et mignon. Emmett à peur que Bay le quitte car elle pourrait être encore amoureuse de son précédent petit ami. Mais Emmett n'a pas à s'en faire puisqu'elle est encore vierge. Je vois pas où est le soucis. Il pense donc qu'elle est encore amoureuse et qu'elle ne veut pas passer à autre chose.

La scène finale de l'épisode, très efficace m'a presque mis les larmes aux yeux. Ce petit couple et si tendre. Mais cet épisode ne s'arrête pas aux mouchetées de Bay et à la petite romance bleuet et mignonne. En effet, Kathryn demande à Emmett de prendre la photo de famille. Ce dernier va découvrir que finalement, sa famille n'est pas tellement proche de lui et qu'il se sent beaucoup plus proche des Kennish. Je le comprend totalement, Kathryn est une mère adorable et c'est un peu un modèle. Regina en son genre je la crains un peu plus mais bon, elle reste aussi très sympathique. Un peu plus dure c'est tout. Emmett étant de toute manière remonté contre le divorce de ses parents, évidemment on peut comprendre d'où vient toutes ces questions qu'il se pose sur sa famille qui n'est pas soudée comme celle de Bay. Naît donc en quelque sorte une petite jalousie passagère, rassurée par la scène finale de l'épisode. Simone sort maintenant avec Daphne. Elles sont les meilleures copines sauf que Bay va lui faire comprendre que c'est une mauvaise fréquentation qu'il ne faut cependant pas avoir en ennemie. La relation entre Daphne et Simone était pas terrible. Je déteste celle qui incarne Simone et donc j'aime pas Simone.
vlcsnap-2012-02-15-19h03m23s93.pngJe trouve ce personnage inutile et qu'il n'apporte pas vraiment de drama comme il fallait. Alors l'épisode aurait pu être bien plus poignant si le personnage de Simone n'était pas incarné par cette fausse actrice en bois. Simone va trahir Daphne par la suite, alors que les deux "amies" vont se retrouver en compétition lors de leur match à venir. Mouais. C'était couru d'avance de toute façon. John va quant à lui tenter de pousser son fils à faire du baseball. John à dû voir les chiffres étouffants de l'obésité dans son pays et s'est dit : mon fils, tu feras du baseball, je veux pas que tu deviennes un obèse. Et il a bien raison. Sauf que Toby veut faire de la musique. Enfin, Regina sympathise avec un galeriste du coin qui pourrait bien exposer les oeuvres de Bay mais finalement ce sera celles de Regina. Au final, ce nouvel épisode de Switched At Birth était assez décevant avec un manque clair du côté du développement des intrigues. Mettre en avant l'art de Bay et Simone n'était pas une bonne idée. Je crois qu'il y a des trucs bien plus intéressants à développer comme l'enquête sur le "switch" et les histoires d'amour.

Note : 4/10. En bref, pas totalement convaincu… Dommage.

Commenter cet article