Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 1. Episode 2.

14 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-06-14-19h27m38s37.png

 

Switched at Birth // Saison 1. Episode 2. American Gothic.


Finalement, après un premier épisode plutôt lâche sur la morale, ABC Family reprend le dessus sur la série et nous impose deux réflexions bien pompeuses. La première c'est sur l'alcool. D'un côté, on voit ça souvent dans les séries américaines mais là c'était poussé. On voit la mère Regina, alcoolique qui tente de s'en sortir et qui va nous étaler son côté meneuse de leçon. Je comprends que l'alcool a ses méfaits et ses dangers mais quand elle dit que le fait que Bay boivent une bière la rende tout de suite accro, il y a une montagne. C'est dommage, ça m'a vraiment gâché l'épisode et son développement plutôt correct si l'on suit l'histoire.

La seconde morale c'est la religion et c'est un sujet encore plus épineux qui est traité qui plus est, à table. Non mais quelle horreur. Ca ressemblait à un dîner complètement chaotique, sans foi ni loi. Regina est thé, Daphne est agnostique et la famille Kennish est croyante. Bref, c'est la cacophonie à table et je regrette vraiment que la série prenne ce chemin là. Les scènes où la fille ne comprends pas sa mère, où les Kennish vont faire des reproches à Regina sur le fait que Daphne n'est pas eu une éducation religieuse et le choix de pouvoir l'être. Puisqu'au fond, Dalphne est la fille biologique de John et Kathryn. Encore un point noir pour l'épisode.
vlcsnap-2011-06-14-19h03m51s97.pngLà où il faut aller chercher les bons points c'est avec les deux jeunes filles. D'un côté Daphne qui entretient une relation avec quelqu'un de son lycée. C'était sympa, sans trop se prendre la tête et la série a finalement développée ce qu'il fallait comme qualité à ce niveau là. Et puis de l'autre, Bay, qui va elle aussi se rapprocher mais cette fois de ce personnage que personnellement je n'aime pas (il faut dire qu'il me rappelle un peu trop son rôle d'Oscar dans 90210, pas un bon souvenir). Bref, Bay est sympa mais c'est grâce à Vanessa Marano que j'avais découvert dans Gilmore Girls il y a quelques années maintenant.

Au final, ce second épisode joue quelques cartes aussi chez les parents. Regina se sent un peu abandonnée par sa fille qui semble de plus en plus trouver sa place chez les Kennish. Et puis il y a le procès qui est abandonné par les deux parties. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre avec la suite de cette série mais même si j'aime bien l'ensemble, le fond est gonflant. ABC Family met vraiment trop son nez dans ses productions, c'est catastrophiques à ce niveau là. Et encore, je crois que c'est pas la père.

Note : 4/10. En bref, un épisode qui fait la moral c'est jamais bon, les intrigues et les personnages restent fun, ouf !

Commenter cet article