Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 1. Episode 29.

17 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-17-00h48m56s42.png

 

Switched At Birth // Saison 1. Episode 29. The Trial.


J'ai appris que finalement il n'y aurait pas 32 mais seulement 30 épisodes pour cette première saison. Un choix assez étrange même si au fond je peux arriver à le comprendre par le sens où cela fait faire des économies à ABC Family sur la prochaine saison. Du coup, cette semaine il se passe quelques petites choses pas spécialement des plus fascinantes non plus. Le bon épisode de la semaine dernière était donc une sorte de surprise. Daphne et Jeff passent enfin à la vitesse supérieur ce qui n'est pas du tout de Melody. J'ai beaucoup aimé la scène entre Melody et Daphne. Une fois de plus c'est le silence qui l'emporte. La série trouve une manière plutôt bonne de manier cela. J'aimerais bien que cela soit bien mieux mis en avant mais je pense que le problème des scénaristes a été de ne pas parvenir à renouveler les intrigues au delà des dix premiers épisodes. La relation entre Daphne et Jeff n'est pas une mauvaise chose en soit puisque je trouve cela mignon. Malgré le côté peu déontologique de l'histoire cela reste appréciable et assez bien foutu.

Pendant ce temps, Bay va enfin pouvoir commencer à payer ce qu'elle doit à son père sauf que ce dernier va découvrir le pot aux roses et évidemment… la scène entre Bay et ses parents était un joli moment de l'épisode. Mais au delà de ces deux moments forts, l'épisode était rythmé de beaucoup trop de temps morts. Je pense notamment au procès qui a enfin lieu (c'est quelque chose que l'on attendait depuis le début de la saison tout de même, cela aura mis 30 épisodes à arriver). Malgré des défauts de fabrication certains, la série trouve donc le moyen de renouer avec son côté drama de façon assez intéressante. Je parle bien sûr de l'excellente prestation de Vanessa Marano face à ses parents. C'est pour ce genre de scènes que je regarde Switched At Birth. La série peut parfois être surprenante malgré son côté très feignant. J'espère maintenant qu'ils vont apprendre de leurs erreurs ces satanés scénaristes et qu'ils vont écrire une belle saison 2. Mais ce n'est pas tout, Emmett aide Toby à convaincre Nikki de rester dans le groupe (car évidemment, sa voix est magique).
vlcsnap-2012-10-17-00h45m04s30.pngLes histoires de groupe ne sont pas les plus intéressantes de l'épisode. Le problème vient du manque d'intérêt que l'on peut nous, téléspectateurs, avoir pour Toby et Cie. Toby n'a jamais été un personnage particulièrement bien développé dans la série, ni même un personnage mis en avant. Il est toujours en arrière plan et dès qu'il est mis en avant, tout de suite on se demande ce qu'il fait là. C'est cette impression que j'ai avec Toby. Il m'indiffère tellement que ses histoires me font plus de la peine qu'autre chose. Enfin, le retour d'Angelo intervient toujours au moment où l'on a le plus besoin de lui. Gilles Marini pourrait être une bonne chose dans cette série mais je ne comprends toujours pas ce que Switched At Birth compte faire de lui. Il va et vient comme si de rien n'était et pourtant, ce n'est pas totalement cohérent. Il est peut être temps de lui donner un vrai rôle au sein de la série en tant que personnage régulier afin de voir ce qu'il a dans le ventre. Finalement, Switched At Birth nous offre encore un épisode assez moyen où l'ennui prédomine.

Note : 4/10. En bref, quelques bonnes scènes mais globalement une bouillie ennuyeuse.

Commenter cet article