Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 1. Episode 30.

23 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-23-16h19m29s105.png

 

Switched At Birth // Saison 1. Episode 30. Street Noises Invade the House.
SEASON FINALE


Switched At Birth est toujours partie d'une bonne intention mine de rien. Mettre en avant dans une série des personnages sourds-muets c'était un pari risqué et pourtant, c'est la plus grande réussite de cette série. Au terme de 30 épisodes, je peux aisément dire que même si tout n'était pas parfait, c'est la partie la plus réussie de cette première saison. Switched At Birth arrivait donc ici au terme de cette première saison et ce fût assez long. Même si tout n'est pas parfait dans cet épisode, certains moments étaient malgré tout plutôt intéressants. Je pense notamment à l'histoire de Bay qui était la grosse faiblesse de la saison mais aussi de l'épisode en lui même. J'ai trouvé ça ennuyeux et feignant. Comment l'on pourrait croire que Bay a voulu se la jouer Seth Cohen et partir au Mexique puis à Cuba. Je trouve que Zarra est la pire chose qui ait pu arriver à Bay. Ses histoires d'art de rue cela aurait pu n'être qu'une passade mais l'on sent que Switched At Birth s'y attache comme une mouche à son miel.

C'est dommage car du coup l'on perd toute émotion. Ce n'est pas la scène entre John et Bay qui va aider. J'ai trouvé ce moment assez mauvais, la faute à John. L'acteur n'était pas excellent à mon sens. De même que cette pauvre histoire de mauvaises rencontres autour des artistes de rue. Franchement c'était tellement débile ce moment. Du coup il faut aller chercher les bonnes choses ailleurs. Et c'est en partie Daphne qui nous les apporte. Mine de rien sa relation avec Jeff aura été une bonne intrigue pour cette fin de saison. Je regrette presque qu'elle ne connaisse pas de suite. Les adieux entre les deux personnages étaient touchants et Daphne a su m'émouvoir. Pas au point de me faire verser une larme mais tout de même. Du coup, les quelques scènes (même si l'enchainement de l'histoire est assez manichéen et pas spécialement très soigné) c'était intéressant et bien interprété. Ce qui manquait cependant c'est une vraie scène avec une Daphne au fond du gouffre. Elle y est mais pas suffisamment à mon sens.
vlcsnap-2012-10-23-16h01m34s107.pngEt puis cela manque de Emmett car il n'y a eu qu'une seule scène où le personnage avait été mis en avant durant cet épisode. D'ailleurs, moi qui aime bien Emmett, je trouve dommage qu'il est été autant écarté dans cette saison. Pendant ce temps, le procès suit son cours. D'un côté celui d'Angelo et de l'autre celui des Kennishes. Mine de rien ce n'était pas trop raté. Alors que cette trame de fond se suit depuis pas mal de temps dans la série et que l'épisode précédent m'avait déçu de ce point de vue là, cette fin était plus que convenable (et heureusement dans un sens). D'un côté Angelo se retrouve maintenant riche de 5 millions de dollars et les Kennishes de seulement 1 dollar. Finalement, Switched At Birth achève sa saison sur une note décevante d'un côté mais plutôt réjouissante de l'autre sans pour autant donner envie de voir la seconde saison. Malgré une scène toute mignonne entre Bay et Daphne à la fin de l'épisode, le cliffangher ne m'intéresse pas du tout. Surtout que les histoires de bébé ce n'est pas du tout mon truc.

Note : 4.5/10. En bref, pas mémorable.

Commenter cet article