Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched At Birth. Saison 2. Episode 15. Ecce Mono.

10 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-09-22h29m09s145.png

 

Switched at Birth // Saison 2. Episode 15. Ecce Mono.


Si vous me lisez depuis un bout de temps, je ne suis pas fan des épisodes qui jouent au Et si. Bien que certaines séries s'en sortent royalement bien (Grey's Anatomy avait plutôt réussi cet exploit), au fond je trouve que c'est très souvent un moyen comme un autre de faire du remplissage avec pas grand chose étant donné qu'il n'y a aucune incidence sur la vie de chacun des personnages. Sauf que dans Switched at Birth, c'était tout simplement là pour permettre à John de prendre en compte toute l'importance de Regina dans la vie de toute cette grande famille. En effet, alors qu'il faisait une crise cardiaque, Switched at Birth imagine que Regina perdait la garde de Daphné aux Kennish et se retrouvait alors sans aucun enfant, alcoolique jusqu'au cou. L'idée était assez bancal mais l'épisode parvient malgré tout à installer assez rapidement son histoire. On parvient donc à nous raconter comme toute la famille Kennish (Daphné incluse) aurait vécu dans la présence de Regina. On aurait par exemple eu Daphné la fille populaire du lycée ou encore Bay la fille au coeur tendre proche d'Emmett.

Je dois avouer que j'ai bien aimé les histoires des deux jeunes filles. C'était assez touchant d'autant plus qu'elles sont complètement différentes te que cela se ressent. Bay ne partage pas la même chose avec sa mère que Daphné qui est, on peut le dire, la préférée. Si les épisodes alternatifs peuvent être des navets complets, Switched at Birth parvient à exploiter le filon de façon intelligente et originale. Ce n'est pas un épisode qui part dans des délires absolument incompréhensible étant donné que tout se joue dans la tête de John alors qu'il est en train de se faire opérer. Il imagine comment tout cela aurait pu se passer si Regina n'était pas là, et surtout si elle était morte (de sa solitude et de son alcoolisme). La carte du drama est plutôt bien gérée et les scénaristes emploient alors les bons mots afin de remplir le coeur du téléspectateur de compassion. On a envie de dire aux Kennish que Regina doit être là car elle reste un pilier important de l'histoire de cette famille. D'autant plus que cela va permettre à John d'accepter Regina plus rapidement et facilement.
vlcsnap-2013-07-09-22h29m50s50.pngAu fond cela peut être vu comme une facilité scénaristique et j'en conviens, mais Switched at Birth ne prend pas la tangente et s'attèle à donner de l'envergure aux personnages et aux intrigues qu'elle tente de développer. C'est une petite série mignonne et elle se devait de réussir un épisode de cette envergure sans quoi elle aurait certainement perdu une partie de son intérêt. On parvient donc à nous montrer que si Daphné n'aurait surement pas souffert de grand chose dans la famille Kennish, c'est Bay qui va se sentir la plus exclue de la famille, un peu comme si elle ne faisait pas partie de la vie des Kennish. En tout cas, cet épisode était très touchant et rondement bien mené. Je ne m'attendais pas du tout à voir quelque chose de ce genre là dans la série mais après l'épisode entièrement silencieux, au fond il était logique de pouvoir apercevoir que les choses évoluent dans une bonne direction.

Note : 7.5/10. En bref, un très joli épisode de Switched at Birth qui montre que cette série a encore pas mal de belles choses à nous raconter.

Commenter cet article