Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 2. Episode 20.

13 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-13-10h33m11s88.png

 

Switched at Birth // Saison 2. Episode 20. The Merrymakers.


Je dois avouer que je ne vois pas vers quoi la fin de la saison 2 va. Le prochain épisode sera le dernier de la saison et pourtant, j'ai l'impression qu'il y a encore tout un chemin à parcourir avant de dire au revoir aux Kennish et Vasquez pendant quelques mois. Ce que j'aime bien dans Switched at Birth c'est le fait que la série ne cherche pas vraiment à nous rouler dans la farine avec une tonnes d'intrigues qu'elle va résoudre dans les dernières minutes du dernier épisode. Elle se permet même de lancer des intrigues nouvelles dans le dernier épisode de la saison. Le seul truc que je trouve un peu étrange c'est la manière dont toute cette histoire refait surface à la fin de l'épisode, laissant alors à penser que Daphne et toute la famille est en danger. Mais quel est le réel danger ? C'est une question parmi tant d'autres finalement mais qui le turlupine depuis que j'ai terminé cet épisode. Dans un sens cela permet de voir que Switched at Birth évolue, mais dans un autre je suis déçu.

J'aurais bien aimé que cette intrigue apparemment secondaire prenne un tournant réellement innatendu alors que la scène de rencontre du début de l'épisode avec Daphne était particulièrement prévisible. Cet épisode était pourtant bourré de choses et d'autres ici et là. On ne sait pas vraiment où donner de la tête mais la densité de l'épisode ne fait pas peur ni aux téléspectateurs qui ont ce qu'ils veulent ni aux scénaristes qui sont parvenus à tout intégrer sans pertes et fracas. Toby est un personnage dont je ne suis pas vraiment fan et cette histoire de mariage avec Nikki était assez ridicule. Lucas Grabeel, bien qu'il ne soit pas mauvais dans son rôle, ne parvient pas à me toucher comme les autres personnages de la série. Peut-être que cela vient du fait qu'il a toujours été un personnage secondaire et que cette mise en avant de son histoire personnelle est si soudaine qu'elle arrive même à m'effrayer moi qui demande du coup ce que Switched at Birth va bien pouvoir nous délivrer prochainement.
vlcsnap-2013-08-13-10h40m19s2.pngCar au fond, il n'y a rien de bien nouveau dans cette série, c'est juste le côté attachant des personnages qui fait que l'on a envie de revenir. Toby et son mariage ce n'était pas une intrigue qui donnait envie de revenir pour moi. Mais fort heureusement que Lucas Grabeel est plutôt bon car cela permet justement de nous aider à apprécier ce que son personnage peut faire. Je préfère largement que l'on nous remette sous le nez cette histoire, celle de Simone, ou encore Emmett afin de nous offrir un paquet de choses et d'autres permettant de tout remettre en question avec une certaine justesse. La relation entre Kathryn et Jenice, la mère de Nikki, était amusante. C'était pile poil ce que l'on pouvait attendre de la part de Switched at Birth. En plus d'être amusant on sent que les personnages sont à l'aise et les dialogues, pas toujours exceptionnels, ressortent plutôt bien grâce à la belle alchimie. Et puis au fond de tout ça on a Bay qui tente de sauver Ty de son engagement militaire mais malgré le long bras de John, cela ne sera pas possible. Touchant mais peut-être trop court.

Note : 5.5/10. En bref, un avant dernier épisode plutôt bon mais Toby prend tout d'un coup trop de place et étant donné que le téléspectateur n'est pas habitué, forcément tout cela est assez difficile à comprendre.

Commenter cet article