Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 2. Episode 9. Uprising.

5 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

switched-at-birth-uprising.png

 

Switched At Birth // Saison 2. Episode 9. Uprising.


En voilà un épisode ambitieux de Switched At Birth. En effet, il était intégralement diffusé en langage des signes. Il n'y avait donc aucune parole (sauf lors de la première discussion échangée). Seule la bande son de la série était là pour rythmer l'épisode. J'ai trouvé ça excellent dans le sens où pour une fois Switched At Birth exploite à fond ce qu'elle a tenté d'intégrer dans une série grand public. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'était pas simple de faire une série avec du langage des signes dedans et pourtant, ce sont souvent les passages les plus émouvants de la série. Du coup, quand Switched At Birth décide de faire un épisode intégralement en langage des signes, je ne pouvais qu'être au rendez vous. Surtout dans une saison efficace qui est parvenue à transformer l'échec des deux tiers de la première saison en quelque chose de plus intéressant, recentré sur les personnages. Et c'est ça que j'aime dans une série comme Switched At Birth. C'est ce que je demandais. Pour moi "Uprising" était un très bon épisode car l'ambition paye.

C'était aussi un risque. Pour des gens comme moi qui ne sont pas sourd-muet, qui ne parlons pas le langage des singes, c'est beaucoup plus difficile de comprendre un épisode comme celui ci (uniquement sous titré). Mais c'est peut être aussi ce qui m'a permis de comprendre comment ces personnes pouvaient vivre un épisode de série. En plus de ça, les quelques intrigues (et notamment la principale où Bay tente de joindre Daphne afin de sauver Carlton de la fermeture) développées étaient de bonne facture. La protestation des élèves pour sauver leur école était touchante. On voit bien que la série veut jouer le rôle de série engagée. Ce n'est pas parfait. Mais je n'ai jamais demandé à Switched At Birth d'être parfaite. Ce que j'attendais de cette série dans un épisode comme celui ci c'est de justement qu'elle exploite à merveille le langage des signes et son utilisation dans la vie au quotidienne. Alors qu'habituellement on voit des signes dans chaque épisode, là nous avons l'occasion de réellement voir la place que cela prend dans la série.
switched-at-birth-bay-uprising.pngLa relation entre Bay et Daphne est assez bien développée dans cet épisode, surtout que Daphne et Noah se sont embrasser (enfin, ce n'est pas exactement ce que vous croyez). Globalement, cet épisode était vraiment bien mené et offre à Switched At Birth la possibilité de faire quelque chose de réellement intéressant. J'espère que cette très bonne expérience se réitérera. Même si l'épisode se concentre sur une seule vraie grosse intrigue et laisse donc le reste de côté (notamment les problèmes d'alcool de Regina). Mais l'ambiance de l'épisode ne devait pas intégrer cette donnée dans l'histoire. Je ne sais pas de quoi sera faite la suite mais je dois avouer que j'ai hâte de voir le prochain épisode, notamment car l'on pose ici les bases de quelque chose (le face à face entre Bay et Emmett en fait bien évidemment partie) mais l'on voit que la série grandie et se dirige vers cette série mature qui parle d'un sujet de société qui est pourrait insignifiant pour certains mais qui est finalement bien plus important que l'on ne pourrait le croire.

Note : 8/10. En bref, un épisode unique.

Commenter cet article

delromainzika 07/03/2013 23:07


Oui, surtout quand l'on sait que Vanessa Marano (et les autres) apprennent le langage des signes en même temps qu'ils tournent. Ca doit être un rythme d'assez conséquent.

Callie 07/03/2013 23:05


Superbe épisode ! Bon, il va falloir que je le revoit, pour me concentrer cette fois sur l'ASL et pas les sous-titres.


Au final (bien que mon copain ne soit pas du tout d'accord avec moi), un épisode 100% silencieux ne m'aurait pas du tout gêné.


Une série que j'attends de pied ferme chaque semaine et à reconnaitre : le travail des acteurs qui ne sont pas sourds. Que de textes compliqués à apprendre ;)