Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 3. Episode 16. The Image Disappears.

22 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-16-23h58m38s70.jpg

 

Switched at Birth // Saison 3. Episode 16. The Image Disappears.


Je vous avais parlé la semaine dernière du fait que je ne savais pas du tout quoi attendre de cet épisode. S’il fallait ou non que Switched at Birth ose tuer Angelo Sorrento. Après tout c’était un personnage qui avait beau être casse pied par moment, il était là et touchant aussi. Notamment dans sa relation à la fois avec Bay mais aussi avec Daphné. L’épisode cherche alors à nous proposer deux perspectives différentes. La dualité dans la métaphore fonctionne terriblement bien, surtout que cela va permettre d’explorer la mort d’Angelo de façon originale avec un mélange de réalisme cruel et de fantasme touchant. Le tout parvient à transformer l’épisode en un truc encore plus intelligent et passionnant qu’il n’aurait certainement été s’il avait été de façon assez classique. Je crois donc que c’est ce que j’ai le plus aimé dans cet épisode, que celui-ci cherche à nous surprendre avec la mort d’un personnage. Car la mort d’Angelo, qui survient finalement assez tôt dans l’épisode, est un vrai tsunami. Je dois avouer que je ne savais pas du tout quoi penser, j’étais comme tout le monde, sous le choc, comme si cela ne pouvait pas être vrai. On sait de toute façon que Angelo va mourir quand Switched at Birth nous annonce qu’il est en mort cérébrale. En somme, il ne pourra jamais plus reprendre une activité normale, son cerveau s’étant éteint.

La famille va donc devoir gérer les suites de cet accident. A la fois du point de vue des Vasquez qui sentent plus ou moins la culpabilité leur venir en pleine figure (et l’on peut le comprendre bien que cela soit un peu dommage) et puis les Kennish qui vont être là car eux aussi sont touchés par cette histoire, notamment car Bay est la fille biologique d’Angelo. C’est déchirant cette scène où Daphne voit ce que le médecin dit en lisant sur ses lèvres mais qu’elle reste encore bouche bée dans l’incapacité de le dire à Bay qui elle veut absolument savoir ce qui se passe. Je crois que Switched at Birth délivre ici l’un de ses plus beaux épisodes. Il est à la fois cruel, authentique, fidèle mais aussi terriblement touchant. L’histoire d’un membre de la famille qui s’en va c’est toujours une histoire terrible dans une série mais c’est quelque chose de classique que les séries gèrent plus ou moins bien avec une certaine originalité. Pour le coup, Switched at Birth tente de nous offrir quelque chose de très différent de ce que l’on avait l’habitude de voir. La mort d’Angelo est aussi une prise de risque de la part de la série, celle de ne plus pouvoir utiliser ce personnage par la suite pour les sortir d’une sale histoire mal écrite.
vlcsnap-2014-07-16-23h58m29s230.jpgMais je vais faire confiance aux scénaristes de Switched at Birth qui savent de toute façon que la série ne va pas durer indéfiniment (je vois mal celle-ci durer plus de deux saisons après celle-ci). Mais le fait qu’un personnage récurrent depuis autant d’années soit donc tué sauvagement par la série, c’est terrible. Surtout que l’on ne s’y attend pas du tout. Mais au delà de ça, l’épisode explore aussi les choses de différentes façons avec une partie psychédélique très malicieuse. C’est même des moments teintés à la fois d’espoir et de bonheur pendant que de l’autre côté, dans la réalité, on nous offre quelque chose de terrible. Je ne sais pas comment Switched at Birth compte se relever de cette histoire mais en tout cas j’ai envie de faire confiance à la série car elle ne peut pas tomber. Elle a déjà su se relever tellement de choses après avoir fait des erreurs que du coup, je vais faire confiance aux scénaristes qui, en se séparant de ce personnage, ouvrent de nouvelles portes pour Daphne, Bay et surtout Regina qui va finalement devoir arrêter de vivre dans le passé de sa relation avec Angelo et aller de l’avoir. Si tout est bien exploité, cela pourrait bien faire une belle suite.

Note : 10/10. En bref, un épisode bouleversant et merveilleux à la fois.

Commenter cet article