Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 3. Episode 17. Girl With Death Mask.

28 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-23-00h28m43s101.jpg

 

Switched at Birth // Saison 3. Episode 17. Girl With Death Mask (She Plays Alone).


Il fallait forcément que cet épisode ne soit pas aussi bon que le précédent. Le précédent était tellement réussi et chargé émotionnellement que celui-ci ne pouvait pas être aussi réussi, malheureusement. La mort d’Angelo était tellement soudaine dans l’épisode précédent que j’avais peur que la série ne sache pas trop quoi en faire. Pourtant, c’est le cas, ils vont réussir à faire quelque chose des conséquences sur Daphne et Bay. A la fois chacune de leur côté mais aussi ensemble. Leur petite scène qu’elles partagent au bord de la fontaine à la fin de l’épisode était plutôt sympathique. Cela permet de voir que d’un côté Bay commence à faire son deuil, notamment car Angelo est mort de façon naturelle d’un anévrisme mais pas pour Daphne. On suit donc les deux façons de faire le deuil. Bay est certainement la plus sereine face à cet évènement. Elle tente d’en informer les gens que Angelo a connu (notamment son ancien colocataire). Si je dois avouer que je ne sais pas trop ce que cherche à faire Switched at Birth, le tout fonctionne malgré tout plutôt bien. Notamment grâce à la bonne volonté du casting. Le plus important dans cet épisode c’est Bay et Daphne.

Je me demande même pourquoi on aperçoit les autres personnages avec leurs intrigues toutes plus ennuyeuses les unes que les autres alors qu’il y avait largement de quoi faire quelque chose de différent, de plus méticuleux tout simplement. Mais je crois bien que le problème des scénaristes de Switched at Birth c’est qu’ils n’avaient certainement pas pensé que cela pouvait prendre tout un épisode et que Daphne et Bay ne pouvaient pas tenir la barre. Pourtant, moi je pense le contraire. Il y avait tellement plus de choses à dire sur les conséquences directes de cet évènement tragique. Mais j’aime bien comment la série contraste les conséquences sur Bay et Daphne. D’une part car elles n’ont pas eu la même relation avec Angelo, les mêmes liens mais aussi car d’autre part elles ne voient pas les choses de la même façon. J’aurais aimé comprendre mais ce n’est apparemment pas l’une des grandes forces de cette série. Peu importe, de son côté Daphne ne parvient pas à accepter la mort de son père. Elle ne veut pas croire que tout le monde semble s’en moquer (que sa mère fasse déjà le ménage, que Bay trouve des excuses, etc.). Elle est bouleversée et on peut la comprendre. Surtout que l’épisode précédent avait tout de même mis une sacrée dose.
vlcsnap-2014-07-23-00h35m59s115.jpgPar ailleurs, cet épisode permet aussi de se concentrer sur un tout autre aspect de la série qui est un peu moins passionnant : ses personnages secondaires. Je pense donc à Toby et sa nouvelle voisine Lily. On a déjà un duo qui va certainement faire des ravages mais je me moque tellement de Toby, si ridicule à cause de son collier qu’il devrait penser sérieusement à raser (cela commence à faire désordre). Il y a aussi Tank qui de son côté va passer du temps avec Emmett à s’amuser. Le tout manquait cruellement d’intérêt. Je me fous complètement de ce qui se déroule autour de Tank et pourtant, il se retrouve avec l’un de mes personnages préférés (Emmett) sauf que tout semble tomber à l’eau, malheureusement et du coup, je n’ai pas vraiment été séduit par l’histoire et la manière dont cela nous est conté. Enfin, il y a les adultes Vasquez et Kennish. Là aussi la série plus ou moins de faire quelque chose, sans succès. Mais je vais faire confiance à la suite de la saison, notamment du point de vue de Daphne qui a l’air d’évoluer dans une direction émotionnellement assez forte qui pourrait délivrer quelque chose de brillant par la suite si Switched at Birth sait s’y prendre.

Note : 5/10. En bref, des conséquences décevantes d’un côté, réussies de l’autre.

Commenter cet article