Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 3. Episodes 8 et 9.

17 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-13-02h42m52s7.jpg

 

Switched at Birth // Saison 3. Episodes 8 et 9. Dance me to the End of Love / The Past (Forgotten-Swallowed).


Je pense qu’il n’y a que Switched at Birth pour faire un épisode avec de la danse un peu de partout simplement pour montrer ses personnages être heureux. Car au fond l’intrigue autour de la danse et cette sorte de flashmob à la fin de l’épisode n’était particulièrement utile ou intelligente mais c’était une manière de resserrer les liens entre les personnages et notamment entre John et Kathryn. La scène finale de l’épisode « Dance me to the End of Love » était donc particulièrement touchante et drôle à la fois. Ces retrouvailles permettent donc d’oublier l’idée d’une séparation assez rapidement et ce n’est pas plus mal non plus. Je n’aurais pas voulu voir les deux personnages se séparer, notamment car ils vont bien ensemble. Mais leur séparation semblait inévitable il y a de ça encore quelques épisodes. Je trouve donc étrange le revirement de situation aussi rapide. Cet épisode n’était pas nécessairement mauvais mais disons qu’il n’était pas non plus très bon. Je suis partagé avec l’envie de me dire que l’on nous a baladé de scènes en scènes avec des personnages qui bougent leur corps, comme une publicité pour le sport et le bonheur. Mais d’un autre côté je n’ai pas nécessairement envie d’en voir un peu plus de ce genre de choses. 

Car c’était aussi un moyen pour Switched at Birth de faire stagner les intrigues. C’était au fond un épisode étrange voire même un peu bête sur les bords mais peut-être était-ce aussi ce que la série a fait de plus original depuis l’épisode entièrement en langue des signes. Tout ce que l’épisode aurait pu être ne l’était donc pas totalement. Car cela aurait très bien pu être excellent comme idée mais la manière dont tout cela est développé ne met pas nécessairement les personnages en perspective. Du coup, j’ai fini déçu. Cet épisode était avant tout celui de John et Kathryn alors qu’il découvre ce dont sa femme a réellement besoin. Bay et Daphne de leur côté passent toujours quelques moments ensemble comme deux soeurs. J’aime bien aussi cet aspect de Switched at Birth mais cela manque un peu. Je trouve que ce n’est pas suffisamment développé tout simplement. Au-delà des relations très familiales de la série, nous avons tout un tas d’autres intrigues développées. Notamment celle de Travis et Mary Beth. J’ai l’impression que cette dernière sert beaucoup plus de bouche trou que d’autre chose.
vlcsnap-2014-03-13-02h13m46s233.jpgMary Beth est amoureuse de Travis, Bay et Emmett ont également la chance d’avoir une petite intrigue rien qu’à eux, Bay cherche ce qui pourrait la définir en tant qu’artiste, etc. Tout cela fonctionne donc très bien et au fond j’aurais presque aimé que cela soit mieux foutu. Car la danse, qui apparait comme un élément où tout le monde se retrouve, m’a plus donné l’impression de voir un épisode d’une comédie française du lundi soir sur TF1 que d’autre chose. J’ai logiquement été déçu. Et puis il y a « The Past (Forgotten-Swallowed) ». J’ai un peu moins aimé cet épisode que le précédent. Pourtant, il y avait pas mal de bonnes choses là aussi. J’ai beaucoup aimé la relation entre John et Kathryn alors que les deux rient ensemble et se retrouvent embarqués tous les deux dans quelques choses qu’ils ne contrôlent pas. C’était une bonne idée que de les faire se retrouver aussi rapidement. Surtout que cela fonctionne tellement bien. Je dirais même qu’il s’agit de ce que j’ai préféré dans cet épisode mis à part sa fin.

Le retour d’Angelo sur le devant de la scène aurait mérité un bien meilleur traitement. Ce que je ne comprends pas avec Switched at Birth c’est pourquoi elle continue de garder Gilles Marini dans ses rangs si ce n’est pas pour faire grand chose de l’acteur. La relation de ce dernier avec Daphne a beau être sympathique, la série ne creuse pas grand chose de ce point de vue là. Et ce depuis un bon bout de temps. De même que sa relation avec Regina. Malgré tout, ce que j’ai beaucoup aimé dans cet épisode c’est la manière dont la relation entre Emmett et Bay est toujours aussi mignonne. Ils sont amis et c’est d’ailleurs vers Emmett que Bay va se tourner quand elle va apprendre que Ty ne l’a pas trompé et qu’il a juste raconté ça pour que la rupture soit beaucoup moins difficile. De toute façon à chaque fois que Bay a un problème, elle va voir Emmett. Sauf que bon, moi j’ai envie de revoir les deux personnages ensemble. Ils formaient un couple tellement mignon. Pour ce qui est de Toby, j’ai l’impression que le personnage s’ennuie. Il faut dire qu’il est tellement négligé par le scénario.
vlcsnap-2014-03-13-02h26m35s238.jpgDu coup, Switched at Birth tente de lui donner un peu plus d’importance simplement en faisant le point sur sa situation actuelle mais le tout ne fonctionne pas suffisamment bien et du coup on s’ennuie légèrement. Finalement, ces deux épisodes étaient inégaux. Même s’il y a de très bonnes choses ici et là, d’un côté l’exécution n’est pas totalement réussie et de l’autre les intrigues ne sont pas toutes passionnantes. Il y a de la bonne volonté mais ce n’est pas suffisant à mon humble avis.

Note : 5.5/10 et 5/10. En bref, deux épisodes assez différents mais le premier gagne haut la main grâce à son délire dansé.

Commenter cet article