Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Teen Wolf. Saison 3. Episode 18. Riddled.

11 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-11-13h27m22s169.jpg

 

Teen Wolf // Saison 3. Episode 18. Riddled.


Cet épisode était celui de Stiles. On nous plonge au fond de ce personnage jusqu’à ce qu’il perde complètement la boule. Une idée intelligente qui semble chercher à briser le code selon lequel Stiles doit être le personnage le plus drôle de la série. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne plutôt bien dans son ensemble. Certes, cet épisode n’est pas le meilleur de la seconde partie de la saison 3. Notamment car j’ai largement préféré de le présent. Mais tout fonctionne malgré tout, notamment au début de l’épisode quand Scott reçoit un coup de téléphone avec un Stiles désemparé au bout du fil. Cela m’a étrangement rappelé « Crisis » cet épisode de la saison 3 de Smallville où Clark reçoit un appel téléphonique de détresse de Lana alors qu’il travaille pour le Smallville Youth Center. J’aurais adoré qu’il y ait un lien plus fort avec cet épisode que j’avais beaucoup aimé à l’époque mais ce n’est pas bien grave. La mise en scène de Tim Andrew fait également beaucoup de bien à l’histoire. Et c’est tout ce que j’aime. Il a mis en scène 19 épisodes de la série (soit plus que Russell Mullcahy je crois). La détresse de Stiles lance un épisode rutilant qui ne laisse pas l’occasion au téléspectateur de respirer.

Et c’est le but. Stiles est donc dans le sous sol d’un hôpital psychiatrique. Tout cela fonctionne aussi bien du point de vue de Stiles que du point de vue de Scott et des autres qui partent à sa recherche. La détresse du père de Stiles est elle aussi intéressante, permettant de voir à quel point il aime son fils. C’était très touchant d’ailleurs. En tout cas, Dylan O’Brien fait quelque chose de très juste dans cet épisode. Notamment quand il est confronté aux horreurs dont il est entouré. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Teen Wolf aille dans ce sens là. On a plus l’impression de tomber dans la série de super-héros avec cet épisode que dans la série fantastique de loup garous. Peut-être est simplement parce que j’ai réussi à faire une référence à Smallville ou bien parce que Stiles a la tête du jeune garçon fan de comics qui aimerait bien être sauvé par un héros. C’est astucieux comme histoire et le fait que Teen Wolf tente de donner un peu plus de matière à Stiles pour nous surprendre me plait énormément. De son côté, Lydia joue elle aussi un rôle dans épisode, en plus de faire des portraits dessinés de son petit ami.
vlcsnap-2014-02-11-13h16m44s191.jpgL’épisode ne cherche pas à nous surprendre, faisant énormément de surplace afin de nous conduire petit à petit à l’issue de l’épisode et à la mission sauvetage. C’est un petit reproche que je pourrais faire à Teen Wolf, surtout qu’il y avait de quoi construire de vrais gros rebondissements. Je pense que maintenant tout va se jouer chez les scénaristes. S’ils trouvent le moyen de donner encore plus de choses à Stiles, alors je suis certain que l’on pourrait être, en tant que téléspectateur plus que ravi. Je ne demande pas mieux de la part de la série que de me surprendre en tout cas. C’est plus ou moins ce qu’elle réussie à faire dans cet épisode. Même si j’aurais aimé quelque chose de plus surprenant par moment. Notamment quand le père de Stiles entre en jeu. L’ouverture de l’épisode me laissait penser à quelque chose à la fois d’horrifique (c’est une base de thriller assez classique que le coup de fil alarmant) mais aussi d’un peu plus humoristique (quand Isaac déboule face à Scott avant de se demander finalement ce qui se passe réellement avec Stiles). Dylan O’Brien est la bonne surprise encore une fois de la série et cela ne semble pas prêt de changer.

Note : 7/10. En bref, un joli épisode malgré son manque de surprises par moment.

Commenter cet article

Boyfred 02/08/2014 17:06


J'ai commencé la série il y a 15 jours et je dois dire que whaou... je suis sur le cul. Quelle montée en puissance, en horreur, en suspense et en qualité au fil des épisodes et des saisons! J'en
suis actuellement à cet épisode précis (oui la semaine prochaine j'en serai comme tout le monde à la saison 4!) et j'en profite pour laisser mon empreinte ici. D'abord parce que cet épisode m'a
ému comme rarement dans une série, je parle de la scène entre Scott et Stiles bien évidemment, lorsqu'ils se prennent dans les bras après un échange fort émouvant. L'amitié entre le loup-garrou
et le geek est ce qui fait la richesse de la série je pense. En effet, si la première saison était largement basée sur la romance entre Scott et sa "chasseuse" (pas de louve donc!) avec un final
grandiose, force est de constater que l'amour le plus fidèle, "the true love", reste celui entre les deux meilleurs amis. Cette deuxième partie de la troisième saison semble donc être la saison
de Stiles, qui est pour moi le meilleur acteur de la série, et le personnage central. Il possède les vrais pouvoirs d'un super-héros dans un corps d'un adolescent lambda. Le succès de la série
lui doit beaucoup, pour ne pas dire tout. Personnellement, cela faisait longtemps que je n'avais pas eu de réel coup de coeur pour un personnage de série (Bree dans Desperate Housewives, Dexter
dans ses premières saisons et Jessica Lange dans American Horror Story sont les rares exceptions). Je souhaite donc une longue carrière à Dylan O'Brien!