Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Terminator : The Sarah Connor Chronicles. Saison 1. Pilot. (Rentrée US 2007)

26 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Rétrospective

terminator-sarah-connor-chronicles.jpg

 

Terminator : The Sarah Connor Chronicles // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Alors certes ce pilote n'a pas été diffuser à la rentrée 2007 vous me direz mais qu'importe, la série a débuter lors de la saison 2007/2008, en pleine bataille de la grève des scénaristes. Une série qui a donc été morceler de par ce fait que je regrette amplement, courant ainsi vers l'annulation forcée en fin de saison 2. Dommage oui mais pendant ces deux uniques saisons j'ai pris mon plaisir avec une série qui savait maniée l'écriture divinement énergique et folique. Entre des scènes de combat maîtrisées, un budget satisfaisant, un casting solide et convainquant, la série tirée de la suite du film de James Cameron Terminator 2 est une machine a tué et pas que...
Sarah Connor et son fils John se retrouvent seuls dans un monde hostile et complexe, après être venus à bout du Terminator. Ils fuient la loi et doivent combattre des ennemis en provenance du présent comme du futur. Sarah décide alors qu'il est temps de cesser de courir et d'affronter ses assaillants de face...
Je rêvais à l'époque d'une série sur le sujet. Je ne vais pas dire le contraire, la trilogie Terminator fût pour moi un vrai orgasme cinématographique si l'on écarte un peu le dernier, assez risible dans le genre. Bref, faisant le lien entre les deux premiers films et le dernier, Terminator : The Sarah Connor Chronicles est une série qui a su faire d'un genre cinématographique, une vraie idéologie sérielle. Alors bien sûr il y a des défauts mais s'il y a bien un truc qu'on ne peut pas reprocher à cette série c'est d'avoir su mélanger scènes maternelles et tendre aux scènes de gros calibres et d'action saupoudrée. Car oui, la série ouvre ses sentiments, et le pilote le montre très bien. On voit une mère qui a peur pour son fils, en constant éveille. Voilà donc le premier bon point de la série, la relation entre Lena Headey (Sarah) et Thomas Dekker (John) s'est faite d'une façon inattendue. Dans la scène d'ouverture on assiste à quelque chose d'une extrême émotion et teinté d'action car John qui se fait tuer devant Srah est le pire cauchemar qu'elle puisse faire et qu'elle fait depuis des années maintenant.
Le pilote alterne avec facilité les scènes plus romancées, moins excitées tout en gardant l'objectif de rester une série divertissante. On pose les bases. La guest de Owain Yoeman (que l'on voit désormais sous les traits de Rigsby dans The Mentalist) dans ce pilote a le mérite d'être à la fois flippante et bizarre. J'adore le moment où il se fait passer pour un prof, Mr Chromartie et qu'il fait l'appel. Cette scène débutait en douceur pour se finir dans la douleur. Réussie. Voilà aussi ce qu'est Terminator, une alternative parfaite entre deux mondes de la série, le drama et la série d'action sans queue ni tête qui sait rendre le tout croyable.
Et puis voilà, le pilote fait ressortir l'âme de Terminator, cette idée magique. Le Terminator est vraiment bien exploité et Summer Glau y est effrayante. Son regard froid, sans parler des scènes de combat entre elle et un autre Terminator (aka Owain Yoeman) étaient d'une rare intensité. Summer Glau peut faire peur. J'aurais presque cru qu'elle était un de ces robots maléfiques nés de la révolution Skynet. Quand on s'attaque en quelque sorte à un monument il fallait se heurté à des problèmes et le pilote malheureusement en est presque dépourvu. Le rythme est soutenu, entretenu jusqu'à la scène finale où l'on retrouve nos héros nus en... 2007. Bref, ce pilote est l'exemple criant de la réussite possible de l'adaptation de saga cinématographique à la télévision. Si courte et pourtant si bien.

Note : 9/10. En bref, un pilote solide, bien écrit, au casting au poil, un brin d'intrigue farfelu, de combats sympathiques et d'émotions. En voilà une série qui aurait mérité meilleur usage.

Commenter cet article

myerasmuslife 27/09/2010 18:40



je ne peux que te donner raison! une de mes séries préférées aussi, si ce n'est ma série!


 


et puis je dois ajouter qu'en plus d'être incroyablement talentueuse, Kristen Bell est aussi magnifique!



delromainzika 27/09/2010 17:33



@myerasmuslife : Pas pour cette première édition de "Rétrospectives en critiques" car il faut garder d'autres excellentes séries pour la prochaine fois. D'ailleurs, VM est une de mes séries
préférées, merci Kristen Bell et l'excellent travail de Rob Thomas.



myerasmuslife 27/09/2010 16:20



Eh Delro, vas-tu  faire une critique du pilote de Veronica Mars?



delromainzika 26/09/2010 21:24



Exactement, la saison 2 était bien meilleure que la première. Je regrette vraiment l'annulation aussi de la série. Encore une série qui a été morcelée par la grève des scénaristes !



Nathan 26/09/2010 21:15



Voilà une série que j'ai adorée et qui a malheureusement été annulée bien trop tôt.

C'est dommage parce-que la qualité était là. Encore plus pendant la saison 2 qui est, selon moi, bien meilleure que la première.
Le casting est vraiment excellent. J'avais eu un immense coup de coeur pour Summer Glau, son interprétation était superbe.

Bref, j'ai vu ce pilot il y a 2 ans et demi mais je m'en souviens comme si c'était hier tellement je l'avais trouvé génial.