Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The 100. Saison 1. Episodes 9 et 10.

28 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The 100

vlcsnap-2014-05-26-18h17m15s242.jpg

 

The 100 // Saison 1. Episodes 9 et 10. Unity Day / I Am Become Death.


Au fil des épisodes, The 100 parvient à démontrer tout son talent. La série fait les choses de façon assez intelligentes mine de rien et c’est tout ce que je pouvais attendre de sa part. A commencer par « Unity Day » qui était déjà un solide épisode de la série. C’est encore une fois la preuve que The 100 n’a pas peur d’être sombre. Car la série se permet tout. Que cela soit tuer des personnages, les mettre en danger, transformer certains personnages en fous (la fin de « I Am Become Death » m’a beaucoup surpris par exemple), pénétrer des univers très émouvants, etc. De toute façon, The 100 ne peut pas encore engager la paix. Ce serait trop facile et il n’y aurait plus d’intérêt à faire de seconde saison. Du coup, la série parvient dans « Unity Day » à créer une vraie force au sein du groupe. Durant l’Unity Day, Jaha annonce que le premier Exodus va emmener un groupe sur Terre. Bien entendu que l’Exodus va s’écraser sur Terre et qu’il n’y aura pas grand chose à sauver des débits. Surtout qu’après le discours de Jaha, une bombe explose sur l’Ark dans une tentative désespérée de le tuer. Je pense que The 100 aurait pu aller plus loin même si le fait que Diana soit dernière l’explosion était déjà une bonne idée.

J’ai eu de la peine pour la mort de la mère de Kane. C’est vraiment touchant et The 100 parvient à tomber dans les bons sentiments sans faire quelque chose de pompeux ou encore rasoir. Car le problème dans une série de The CW c’est de faire attention au public que la série pourrait avoir. Le fait est que The 100 se permet tellement de choses sans jamais vouloir tomber dans le cliché ou encore dans la narration facile. Les personnages ont donc tous un intérêt et petit à petit je commence à entrevoir du potentiel en chacun. Je me souviens même qu’au début de la série, je n’étais pas très emballé par certains personnages. Puis tout d’un coup, j’ai réussi à trouver quelque chose qui me plaisait chez chacun d’entre eux. C’est certes à une plus petite échelle mais je me demande finalement si The 100 n’est pas en train de devenir petit à petit le nouveau Lost. Je sais que beaucoup de séries ont été affublées de ce titres auparavant (j’y suis même allé de mon petit mot avec la saison 3 de The Walking Dead) mais il y a une façon de faire qui me rappelle énormément l’ancienne série de ABC. Pour en revenir à « Unity Day », sur Terre les choses ne sont pas faciles non plus.
vlcsnap-2014-05-26-18h31m45s237Les vivent toujours de façon très rudimentaire malgré le faite qu’avec quelques facilités ici et là la série parvient à donner un coup de fouet aux personnages et à leur redonner un peu d’espoir. Finn va rencontrer donc Lincoln afin d’engager la paix. Ils vont donc faire en sorte d’organiser un vrai rendez-vous entre les leaders de chacun des deux groupes. Clarke va donc rejoindre le lieu avec Bellamy (forcément…) mais aussi Raven et Jasper. La manière dont la série parvient à développer son histoire me plait, notamment car tout est une question de détail. C’est notamment Jasper qui va remarquer quelque chose se déroulant avec Grounders ou encore Lincoln qui se fait tirer dessus sans que cela ne soit voulu, etc. Tout cela fonctionne donc très bien et permet de prouver qu’au fond la paix ne peut pas arriver dans la série. Du moins, pas pour le moment. Les personnages sont encore un peu trop sous tension et la tension créé donc un rythme effréné au sein de la série. Petit à petit, les personnages parviennent à faire évoluer leur état mais aussi l’état de l’intrigue de la saison. Il n’y a jamais de temps laissé à la contemplatif de telle ou telle chose et la construction narrative fait qu’il n’y a pas de temps pour s’ennuyer de toute façon.

La manière dont The 100 s’organise m’a toujours plu de toute façon (enfin, depuis l’épisode 1.04 on va dire). « I Am Become Death » n’était pas un mauvais épisode de The 100. Encore une fois la série parvient à faire plus ou moins tout ce que l’on peut attendre de sa part en réussissant à nous surprendre. Ce n’est pas facile de surprendre les téléspectateurs de nos jours, surtout quand les séries se doivent d’être de plus en plus originales et faire preuve de trouvailles pour nous emmener dans des directions particulièrement plaisantes. Comme par exemple pour le crash de l’Exodus qui est finalement une bonne idée afin de prouver qu’il n’y a pas énormément d’espoir pour la suite. On sent que The 100 cherche à donner le bourdon à tous les personnages. Dès qu’il y a une lueur d’espoir quelque chose, rapidement le tout se dissipe par la suite. Mais l’on ne peut pas en vouloir à la série car de toute façon, le tout fonctionne très bien grâce au fait que l’on a envie de voir les personnages ramer pour exister, pour tenter de survivre tout simplement. Murphy est de retour, complètement torturé et en sang. Si Bellamy a envie de le tuer, Clarke pense qu’il peut avoir des informations très précieuses au sujet de Grounders.
vlcsnap-2014-05-26-18h27m26s208-copie-1.jpgJ’adore encore une fois l’esprit de contradiction chez Clarke et Bellamy. Les deux personnages sont vraiment bons ensemble. En tout cas, je n’ai rien à redire car la série se sert d’eux de façon originale, sans encore une fois tomber dans les clichés de la série de The CW. Plus le temps passe et plus elle nous prouve qu’elle a largement de quoi nous surprendre. Notamment quand Murphy se retrouve à tuer Connor à la fin de l’épisode. Je ne m’y attendais pas du tout même si de toute façon Murphy ne pouvait pas rester calme et dans son coin bien longtemps. Cela aurait été trop beau pour être vrai pour tous les personnages de la série. Par ailleurs, cette maladie fonctionne comme un moteur pour surprendre les téléspectateurs et tenter de mettre en danger tout le monde. La série ne cherche donc jamais à donner l’occasion à l’un des personnages d’être sûr de résister et donc de rester en vie. N’importe qui peut mourir du jour au lendemain, même les personnages les plus importants. Du côté d’Octavia, là aussi on a une bonne histoire qui se développe et qui permet de lancer la suite de la guerre (car c’est comme ça que l’on peut la décrire).

Cet épisode oublie donc l’Ark et se concentre sur la Terre. C’est mon terrain préféré dans la série même si celle-ci parvient à faire des choses intelligentes à certains moments sur l’Ark (notamment l’épisode 7 si mes souvenirs sont bons). Finalement, ces deux épisodes permettent encore une fois à The 100 de grandir et de nous prouver qu’elle a encore plus de potentiel que l’on ne pourrait le penser. J’ai presque déjà hâte de voir la seconde saison alors que la première n’est pas encore terminée.

Note : 7/10 et 7.5/10. En bref, The 100 ose tout et se permet donc de conserver cette ambiance sombre sans espoir. Excellent.

Commenter cet article