Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 1. Episode 10. Only You.

11 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-04-11-10h00m05s208.png

 

The Americans // Saison 1. Episode 10. Only You.


Plus les épisodes passent et plus le FBI est proche de découvrir qui sont réellement Philip et Elizabeth. C'est très bien orchestré et je dirais même que j'ai cru que cet épisode allait nous sonner le glas. Disons que je trouve toujours très étrange Stan lors de ses échanges avec Philip. On sent que d'un côté ils peuvent être amis mais d'un autre il y a une constante méfiance de l'un envers l'autre qui me rend assez curieux. Je me demande si Stan a des doutes sur Philip. D'un côté je me dis que non car The Americans ne nous a pas montré qu'il pouvait avoir des doutes (mis à part dans le premier épisode avec la voiture mais cela a été très rapidement écarté) et d'un autre côté je trouve que c'est tellement pervers comme série que je ne serais pas étonné que Stan joue un double jeu. Mais je préfère quand même croire la première version qui est celle de la série plutôt que d'être complètement paranoïaque. Mais c'est aussi pour cela que The Americans est une bonne série. Car elle sait nous mettre dans une situation assez délicate qui est celle du téléspectateur qui suspecte plus ou moins tout le monde d'être impliqué.

Dans ce nouvel épisode les relations continuent d'être ébranlées surtout quand Elizabeth va devoir faire ses adieux à Gregory (sur lequel retombera la faute de la mort d'Amador. Ce que j'aime bien dans cette histoire c'est que le FBI n'est pas si bête que ça. Ils vont nous montrer aussi qu'ils peuvent venir à bout de quelque chose. Bien qu'ils n'aient pas d'informations supplémentaires qui se rapprochent au fur et à mesure de ce que le KGB peut faire sur le sol américain. La mort d'Amador a changé en partie Stan. Il est devenu bien plus intrépide et prêt plus ou moins à tout pour avoir ce qu'il veut. La dérive du personnage est très plaisante à suivre d'autant plus que pour moi Noah Emmerich est certainement celui qui mérite le plus une nomination dans cette série (à côté du directeur de la photographie qui fait un boulot monstrueux et magique). Car Stan est quelqu'un qui sait aussi être un très bon agent. Il a tué Vlad dans l'épisode précédent en guise de vengeance. J'avais même trouvé cette scène choquante. On n'a pas l'habitude de voir un personnage comme Stan, une sorte de héros américain, tuer des gens comme ça uniquement par vengeance. Surtout que Vlad n'a rien fait.
vlcsnap-2013-04-11-09h59m47s30.pngMais Stan va aussi apprendre quelque chose sur Vlad grâce à Nina. Si cette dernière est désolé de ce qui est arrivé à Amador, elle sait que Vlad n'y était pour rien. Elle va donc nous raconter qu'il était devenu un ami pour elle et qu'il ne voulait pas entrer au KGB. Il l'a uniquement fait pour rendre son père fier de son fils. Comme quoi, le KGB (comme le FBI d'ailleurs) a quelque chose de glorifiant pour la famille des gens qui y travaillent mais qui n'est pas toujours le choix des intéressés. Surtout au KGB. Il y a quelque chose de très russe là dedans et j'ai trouvé ça fascinant. The Americans met bien en exergue tout cela. Je dirais même avec brio finalement. Cet épisode était aussi l'occasion de revenir sur la relation entre Gregory et Elizabeth comme je vous le disais plus haut. Il est vrai que cette relation est fusionnelle et très libre. Mais je ne l'aimais pas. Je préfère largement Elizabeth et Philip. D'ailleurs on sent que toute cette histoire les a rapproché (le jeu de regard à la fin de l'épisode). Petit à petit The Americans fait tout pour que l'on nous offre sur un plateau d'argent le couple vedette de la série.

Enfin, Philip a épargné Gregory. Surement afin de laisser la fierté de l'homme de partir comme un héros, mais aussi afin de montrer à Elizabeth qu'il n'est pas un monstre. C'était un très joli geste de sa part. Je suis aussi content que la famille reste traitée dans la série. Notamment au travers de Elizabeth et sa fille. Cette dernière est une petite rebelle dans l'âme. J'ai trouvé assez satisfaisant le moment où toutes les deux se confrontent. J'attends cependant de voir la suite. Finalement, ce nouvel épisode de The Americans était très bon encore une fois. La série polie les angles et nous rajoutent un peu de tension alors que le FBI se rapproche de plus en plus de l'identité de notre couple vedette. Reste à voir si les erreurs de chacun va réellement leur retomber dessus un jour ou l'autre durant cette saison. C'est une question que je me pose encore.

Note : 8/10. En bref, un solide épisode construit sur la paranoïa de chacun et notamment des téléspectateurs.

Commenter cet article