Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 1. Episode 2. The Clock.

7 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

the-americans-matthew-rhys-keri-russell.png

 

The Americans // Saison 1. Episode 2. The Clock.


Après un premier épisode convaincant, ce second épisode également écrit par Joe Weisberg devait alors confirmer la bonne tenue de la série. Je dois avouer que j'aime beaucoup l'alchimie qu'il y a entre Keri Russell et Matthew Rhys. Peu importe les choses qu'ils peuvent faire, même les pires, on ne peut s'arrêter de les apprécier. S'en est presque pervers finalement dans le sens où Phillip peut devenir réellement violent parfois. J'ai notamment adoré le face à face musclé avec l'oncle du jeune homme qu'ils vont empoisonné. Cette semaine, afin de pouvoir mettre un mouchard dans le bureau du secrétaire de la Défense, ils vont devoir demander l'aide de la femme de ménage. The Americans parvient tout de même à devenir perverse comme série dans le sens où pour arriver à leurs fins, Elizabeth et Phillip n'ont peur de rien. Surtout pas de mettre en danger la vie d'autres personnes. Rapidement tout se met en place et me rappelle encore une fois ces films d'espionnage anglais des années 80. Il y a le côté surranné, et les décors sont (pour la plupart) respecté. Je ne vais pas faire gage du bureau IKEA vert pomme dans la chambre du fils de notre couple de russes.

Mais The Americans ne se concentre pas uniquement que sur les missions d'Elizabeth et Phillip. Il y a également des histoires d'autant plus intéressantes ailleurs. J'aime bien le fait que l'on voit que malgré tout ce qu'ils ont pu vivre ensemble, Phillip et Elizabeth ne semble pas partager d'amour. Enfin, en apparence car je suis certain qu'Elizabeth a fini par tomber réellement amoureux de Phillip, surtout quand l'on voit sa réaction face à la femme dont il est éperduement amoureux depuis plusieurs années maintenant. Malgré tout, ils vont aussi partager des moments plus touchants comme quand Phillip décide d'offrir à Elizabeth du caviar. C'est un geste symbolique, surtout pour des russes (le caviar étant un produit de ce pays et surtout assez cher donc consommé dans des familles de la classe moyenne à de très rares occasions). Et j'ai été touché. Le lien émotionnel que The Americans créée avec ses téléspectateurs est assez étrange finalement, car il est difficile d'en voir le bout. J'ai aussi bien aimé Elizabeth qui prend son rôle de mère au sérieux, vis à vis de sa fille qui a 13 ans et qui veut porter des soutient-gorges ou encore sa fille de 15 ans qui va se faire percer les oreilles.
vlcsnap-2013-02-07-10h20m55s93.pngEncore une fois, The Americans tente d'allier drama d'espionnage à un drama familial. C'est une tâche qui n'est pas aisée mais ils relèvent le défit haut la main. Maintenant, je me demande ce que la suite nous réserve. Pendant ce temps, les américains sont eux aussi sur le pied de guerre alors que notre agent du FBI préféré se met sur la piste d'une russe qui fait du trafic de caviar en dehors de son travail à l'ambassade. Le but est donc d'avoir quelqu'un à l'intérieur qui leurs rapporte des informations, tout simplement. En tout cas, rien à redire le tout est efficace et bien écrit bien que j'aimerais un peu plus. J'aime bien tout ce qu'il se passe mais disons que surement par manque de moyens, la série semble parfois sur la retenue. Reste à voir aussi comment les choses vont se goupiller tout au long de la saison, aussi bien dans la relation entre Elizabeth et Phillip que dans le FBI qui se rappoche de plus en plus de la vérité. Ce que j'aime bien c'est le côté suspicieux de cet agent vis à vis de tout le monde et notamment ses voisins. Je suis certain qu'il soupçonne quelque chose mais ne sais pas encore quoi exactement. Elle même, Phillip a toujours un air louche.

Note : 7/10. En bref, toujours intéressante, la série évolue dans une bonne direction.

Commenter cet article