Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 1. Episode 4. In Control.

21 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

the-americans-keri-russell-matthew-rhys.png

 

The Americans // Saison 1. Episode 4. In Control.


Je crois que The Americans est avant tout une série qui fait ses preuves sur la longueur et non pas sur ses premiers épisodes. Mais la série tente aussi de rester à cheval sur l'actualité de l'époque avec cette semaine une tentative d'assassinat du Président Reagan. Alors que toute la planète américaine pense tout de suite aux russes, il se trouve finalement que c'est John Hinckey Jr, le fan obsessionnel de Jodie Foster qui voulait juste impressionner l'actrice par son acte. Autant dire un acte de folie par un cinglé qui n'avait aucun lien avec la Russie. Quand l'on connait cette histoire comme moi avant de voir l'épisode, on sait pertinement que toute cette agitation autour des russes n'est pas à prendre avec beaucoup de sérieux mais ce qu'il y a d'intéressant cependant c'est de voir comment la crise est gérée des deux côtés en pensant que cela vient chacun de l'autre camp. Cela permet aussi à Elizabeth de nous ramener également dans son passé au moment de la mort de Staline. Si les scénaristes auraient pu jouer à la Guerre Froide avec The Americans, ils ne le font pas.

C'est ça qu'il y a d'intelligent car finalement notre regard est surtout celui d'observateur dans cette série. Il n'y a pas de meilleur camp que l'autre puisqu'au final ils se sont tous espionnés. "In Control" était aussi le moyen pour les scénaristes de nous montrer un peu plus de l'infrastructure de crise de chacun des camps et surtout du camp russe. C'est fait de façon très intelligente et l'on n'a pas l'impression qu'ils veulent nous ennuyer car le rythme est tambour battant. Entre Phillip et Elizabeth qui se retrouve encore sur une nouvelle mission (j'ai adoré retrouver Margo Martindale qui donne des ordres, vilaine). The Americans joue de façon astucieuse aussi avec la paranoïa ambitante de cette guerre froide. Surtout quand l'élection de Reagan a fait croire aux russes que les américains allaient se permettre de bombarber la russe sans aucun problème à tout moment. Mais la série tente aussi de nous montrer comment les deux pays ont évité la Troisième Guerre Mondiale. Et j'aime bien tout cela car cela donne de la consistance à cette petite série.
the-americans-in-control.pngNotre couple vedette n'a jamais été aussi proche que dans la scène finale de l'épisode. Je pense que The Americans veut aussi nous montrer que derrière toutes ces histoires d'espionnage il y a aussi une histoire d'amour d'encore possible. Que tout n'est pas perdu. D'un certain côté, The Americans me rappelle beaucoup Mad Men qui tentait aussi nous montrer dans un monde différent et avec des personnages régit différemment qu'il pouvait également y avoir de belles histoires d'amour, pas toujours dans un monde sûr. Surtout quand nous avions vécu dans Mad Men l'assassinat de JFK. C'était un grand moment qui m'avait beaucoup ému. Cependant, les deux séries différent dans leur volonté de traiter du passé. Si d'un côté The Americans veut rester au plus près de ce qu'il se passe avec l'actualité (logique), c'est moins le cas avec Mad Men (bien que la loi anti tabac, JFK, ...  soient des intrigues d'ordre historique). Il y a une peur je suppose que derrière la temporalité les gens se sentent perdu ou que le tout devienne prévisible.

Sauf que ce n'est pas du tout le cas pour The Americans. Bien au contraire, je trouve que la série s'amuse suffisamment bien avec le suspense et la manière dont les personnages interragissent. J'ai eu peur vis à vis de leur petite espionne au sein de l'ambassade par exemple. Je suppose qu'elle ne va pas faire de vieux os mais ce n'est pas grave, elle fût intéressante lors de ses apparitions. Finalement, encore un solide épisode de The Americans. J'ai déjà hâte de voir la suite.

Note : 8/10. En bref, j'ai toujours autant de mal à comprendre le non succès de cette série.

Commenter cet article

Cilou 24/02/2013 11:12


Je trouve la série toujours aussi passionnante.


Ce qui est est dingue c'est que nous connaissons déjà l'histoire mais cela reste toujours aussi passionnant. La série rend superbement compte de la paranoia ambiante.


Je me méfie des deux teenagers Beeman et Jennings qui se rapprochent de plus en plus, cela va interférer dans les affaires des parents j'en suis sûre.


Bref un couple se reconstruit du côté des voisins c'est tout le contraire.


Petit détail, j'ai l'impression que le prof d'histoire de Page agace au plus haut point Elizabeth, elle va finir par l'éliminer.

delromainzika 23/02/2013 16:09


De rien :)

krizo 23/02/2013 15:59


En tout cas moi j'adore et je te remercie pour cette découverte (comme pour les autres !)