Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 2. Episode 12. Operation Chronicle.

19 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-18-21h26m37s212.jpg

 

The Americans // Saison 2. Episode 12. Operation Chronicle.


« One day it’s coming »
Vous n’avez jamais regardé un épisode de The Americans ? Laissez moi vous dire une chose : The Americans fait partie de mes séries préférées de la saison avec The Good Wife et Person of Interest. Cela vous donne envie de la découvrir ? Certainement. En tout cas, je ne vais pas m’arrêter de vous dire à quel point cette série est tout simplement l’une des meilleures choses qu’il y ait actuellement à la télévision américaine. Au début, lors de la première saison, la série pouvait très bien ne pas payer de mine et pourtant, elle est devenue au fil des épisodes une série époustouflante, gérant ses personnages au diapason et surtout son univers. Car l’univers se déroulant dans les années 80, il y a à la fois besoin d’être raccord avec les années mais aussi avec l’époque et les conditions de cette époque. Ce n’est pas facile de représenter la Guerre Froide était donné que c’était une guerre qui n’était pas vraiment là, qui dormait plutôt. C’était une guerre de l’espionnage avant tout, celui qui serait le premier avant l’autre à faire tel ou tel chose. Petit à petit, The Americans a se construire tout ça avec au centre quelque chose de très familial : la famille de Philip et Elizabeth. Je dois avouer que ce couple est l’une des plus belles choses qu’il y ait actuellement à la télévision américaine.

Peu importe de quel bord on peut être (pro russe ou pro américain), la série ne cherche pas vraiment à faire de distinction et part du principe que ce genre de choses peuvent aussi bien arriver sur le territoire américain que sur le territoire russe. La relation entre Phil et Liz a évolué au fil des épisodes, devant de plus en plus complice. Notamment à cause de leurs enfants pour qui ils portent énormément d’amour et ont peur. Ils ont raison d’avoir peur et cette petite phrase de Liz à l’issue de l’épisode que j’ai cité plus haut aurait pu être anodine mais il n’en est rien. Bien au contraire, elle ne l’est pas du tout. Tout simplement car The Americans prépare déjà le fait que Phil et Liz vont un jour finir par être découvert. Un jour ou l’autre la vie de cette famille va basculer et pas dans le bon sens. Les enfants vont alors découvrir qui sont réellement leurs parents, trahissant à leurs yeux leur pays (puisqu’ils sont nés aux Etats-Unis et qu’ils partagent la culture américaine). C’est fascinant car finalement, petit à petit tout commence à évoluer. Paige de son côté est toujours curieuse et The Americans démontre sa curiosité lors d’une scène où elle va décrocher le téléphone afin d’écouter ses parents discuter de leurs plans actuels.
vlcsnap-2014-05-18-21h05m52s57.jpgForcément, Liz et Phil vont entendre le cliquetis de l’autre téléphone et vont faire en sorte que Paige quitte la ligne sans qu’elle n’ait entendu quoi que ce soit mais Phil et Liz doivent, en plus de faire attention aux autorités américaines, faire attention à leurs propres enfants. C’est quelque chose qu’ils ne cherchaient pas à faire réellement auparavant mais les enfants ont appris tellement de temps entre temps et commencent aussi à grandir. Paige est maintenant en âge de comprendre pas mal de choses et notamment dans la relation très étrange que ses parents peuvent avoir. The Americans construit encore une fois tout cet univers familial et pour la troisième fois consécutive nous offre en guise de scène finale une scène toute en intimité entre Liz et Phil où les deux se posent des questions sur leur avenir, aussi bien dans la société américaine que dans leur propre famille. La question se pose alors que Jared, l’enfant de Emmet et Leanne est toujours en train de se demander ce que faisaient ses parents même s’il a compris pas mal de choses. Jared est donc quelqu’un de problématique pour pas mal de monde mais Phil et Liz vont faire en sorte qu’il puisse s’en sortir, ailleurs, sans qu’il n’ait à réfléchir à quoi que ce soit.

La manière dont notre couple Jennings est en train de planifier la future vie de Jared (en Australie ?) était une bonne idée. Je trouve que c’est vraiment très bien construit et l’épisode permet aussi de donner l’occasion à Liz d’avoir un vrai rôle de mère. Car le rôle qu’elle a pour Jared dans cet épisode est un peu le rôle d’une mère qui tente de protéger son enfant, prenant le soin de lui faire changer d’habits, de jeter son sac à dos (qui contient un traceur laissé par Larrick) et en l’envoyant dans un train pour New York. Larrick pourrait bien être un atout dans le dernier épisode de la saison et surtout être l’un des points de chute de la famille Jennings. On verra bien ce que la série veut bien nous réserver par la suite et j’ai hâte. Surtout que tout cela fonctionne une fois de plus avec beaucoup de fluidité. Durant tout l’épisode j’étais comme happé par ce que je pouvais voir. J’ai même été touché par moment par les personnages. C’est une vraie explosif de saveurs cette série mine de rien. Je ne pouvais pas demander mieux de sa part de toute façon. Jared est donc un parallèle très intelligent pour les Jennings afin qu’ils prennent conscience du fait que cela leur arrivait à eux aussi un jour, qu’adviendrait-il de leurs enfants ? Paige serait forte, car elle l’a toujours été mais Henry. Henry ne serait peut-être pas aussi fort que sa soeur.
vlcsnap-2014-05-18-21h15m17s74.jpgC’est en tout cas un épisode intelligent qui cherche à faire un parallèle entre la situation avec Jared et la plus grande peur de Liz au sujet de ses enfants. Ensuite il y a toutes les petites aventures de Stan, Oleg et Nina. Stan est dans une très mauvaise position mais Nina aussi. En tout cas, cette dernière, avec l’aide d’Oleg, va manipuler à merveille Stan afin qu’il donne quelque chose de très important aux russes afin que ces derniers laissent tranquillement tomber Nina. Nina dans son rôle est parfaite, surtout que l’on sait qu’elle joue un double jeu. Mais je me demande vraiment ce que la fin de la saison nous prépare pour Stan. La scène avec sa femme ressemblait à un vrai dernier au revoir avant un départ lointain. Je ne sais pas si The Americans va réellement vouloir laisser Stan en vie à l’issue de la saison, mais j’ai du mal à croire que cela soit possible en tout cas. Mais Stan a une vie bien misérable mine de rien. Il a tout perdu. Entre son enquête qui a piétiné, sa relation avec Nina qui l’a envoyé sur la pente raide ou encore sa relation avec sa femme qui s’est brisée d’un coup d’un seul à cause de Nina. Cette dernière est vraiment une saloperie mine de rien. Mais cela rend le tout très passionnant, voire fascinant.

Note : 10/10. En bref, brillant une fois de plus.

Commenter cet article