Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 2. Episode 8. New Car.

17 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-17-16h52m42s172.jpg

 

The Americans // Saison 2. Episode 8. New Car.


Et voici encore un brillant épisode de The Americans. Mais où peut s’arrêter cette seconde saison ? Je me le demande. En tout cas, vous pouvez être certain de retrouver The Americans encore plus haute dans le classement de la saison qui arrive en juin prochain comme chaque année (la première saison s’était classée 20ème pour rappel). Disons que la série a su mettre tous ses personnages à profit et tout cela est beaucoup plus efficace que l’on ne pourrait le croire. L’épisode s’ouvrait étrangement. En effet, nous avons Phil qui débarque chez Chevrolet afin d’acheter une belle Camaro Z28. Une voiture qui vient de sortir, toute neuve. Une voiture dont tous les américains peuvent rêver et notamment Stan. J’ai adoré la fin de l’épisode où les deux personnages vont se croiser et où l’on sent la jalousie de Stan de voir que le business des Jennings est en train d’exploser alors que son salaire d’agent du FBI ne lui permet pas d’acheter une voiture neuve (et surtout d’aplomb). Car la voiture de Stan est toute déglinguée. Il n’arrive même pas en fermer la portière correctement. J’ai adoré cet excès de colère qui permet de voir en plus du fait qu’il est bloqué avec un salaire minable le fait qu’il est bloqué dans son enquête.

Depuis le début de la saison, Stan n’a pas vraiment avancer que cela soit d’un point de vue personnel ou encore professionnel. On sent que The Americans veut coincer le personnage, surement pour lui permettre de se rendre compte que ses voisins sont bien plus étranges que l’on ne pourrait le penser. Leur petite vie parfaite en apparence est en fait une vie pleine de désillusion où Phil et Liz ont encore du mal à s’aimer comme ils devraient en tant que couple. Certes il y a le boulot qui les réunit mais c’est presque seulement le boulot. Cette voiture permet dans un registre totalement différent de montrer à quel point Phil aime la culture américaine pendant que Liz est à fond dans son travail et sa mission (tout en restant aussi proche de ses enfants du mieux qu’elle peut). La scène où il se retrouve avec son fils Henry chez Chevrolet ressemble à l’américain qui est en train de vivre une sorte de rêve de gosse alors qu’il s’apprête à acheter la voiture de ses rêves. C’est tout simplement jouissif et Matthew Rhys met tout cela très bien en scène au travers de son jeu d’acteur. Heureux comme un homme qui a retrouvé le sourire, éclatant les typants du voisinage avec les haut parleurs de sa splendide voiture.
vlcsnap-2014-04-17-17h01m39s169.jpgC’est vrai, cette voiture est magnifique tout de même. A se pavaner avec une telle voiture, je me demande cela ne va pas encore plus pousser Stan à être jaloux. Il l’était déjà plus ou moins durant la première saison alors qu’il regardait presque avec envie le couple de Phil et Liz (pendant que le sien partait en lambeaux). On a même suivi l’évolution du couple de Phil et Liz face à celle de Stan. Si Phil et Liz se rapprochaient de plus en plus au fil des épisodes, Stan s’est peu à peu détaché de sa femme, notamment en s’entrainant tout seul dans une relation extra conjugale avec Nina. Pour en revenir à l’épisode en lui-même, celui-ci se concentre énormément sur Phil. Que cela soit sa relation avec Liz, avec sa voiture ou encore avec son boulot. La voiture va même être une sorte d’emblème pour l’épisode. Que cela soit le rêve américain durant le premier tiers de l’épisode, puis une sorte de dégoût quand Phil se rend compte que Liz n’a pas réussi sa mission, sans parler du dernier tiers où la voiture porte un nouveau symbole, celui de la différence entre les Etats-Unis et la Russie d’un point de vue de leurs innovations technologiques (cette histoire de plans de sous marin notamment).

Mais l’épisode creuse encore plus la différence entre Liz et Phil. Phil a beau trouvé les Etats-Unis attirant (notamment car il vit à fond le rêve américain), Liz est très différente. Le discours de Reagan diffusé dans l’épisode est un parfait exemple. La réaction de Liz face à ce discours prouve encore une fois à quel point elle aime son pays natal. Mais l’on peut comprendre aussi la réaction de Liz, surtout quand on sait que le gouvernement américain dépense des fortunes pour se protéger de la Russie et qu’une partie de cette dépense avait été mise dans des faux plans pour un sous marin qui a tué 160 soldats russes dans la foulée. Pendant ce temps nous avons Stan. Ce dernier n’a pas la meilleure place de la série. Notamment car il est roulé dans la farine depuis un bout de temps par Nina et que cette dernière ne s’en plaint pas du tout. De toute façon je ne pense pas que la saison puisse bien se terminer pour Stan, ce n’est pas possible. Tout ce que la série fait va dans le mauvais sens pour lui en tout cas. Finalement, ce nouvel épisode de The Americans fonctionne particulièrement bien. J’ai adoré tous les parallèles et surtout le fait que cette histoire de voiture a pu être la mécanique de tout un épisode. Fascinant.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Commenter cet article