Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Assets. Saison 1. Episode 2.

11 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-11-00h16m55s115.jpg

 

The Assets // Mini-series. Episode 2. Jewel in the Crown.


Après un premier épisode plutôt correct, la mini-série The Assets poursuit ses aventures. Bien que la série me pose toujours quelques problèmes, notamment d’un point de vue de son rythme et de la manière dont s’articule l’histoire (notamment quand quelques virages sont pris du point de vue de l’histoire pour nous délivrer quelques scènes d’ébats amoureux dans la première scène de l’épisode), globalement cela reste plutôt correct. Disons que ce second épisode était légèrement mieux que le premier. Notamment pour toute la scène d’interrogatoire qui tente de faire plier quelqu’un qui pourrait donner le nom d’un agent infiltré au sein même de la CIA. Ce que j’ai aimé également c’est la manière dont Ames gère cette histoire. Le pauvre, il a vraiment eu peur pour ses fesses. Nous savons pertinemment à ce stade de la mini-série qu’il ne pouvait pas être mis en danger et que de toute façon la révélation qui pouvait en découler allait forcément être celle d’un autre agent. Et c’est ce qui se passe dans cet épisode. Mais Paul Rhys incarne à merveille l’homme au bord du gouffre qui a peur de se faire démasquer.

Cela me fait penser à Matthew Rhys sous ses postiches dans The Americans. Mais ce n’est pas aussi bien. Si le premier épisode pouvait me faire penser à The Americans, ce second épisode permet de voir à quel point The Assets s’en détache énormément. Et puis la série cherche également à trouver son propre ton. Ce qui est dommage dans tout ça c’est le fait que ABC a certainement imposé son filtre dégueulasse qu’elle appose sur ses fictions. Ce n’est pas très joli. Cela me rappelle un peu ce que Pan Am pouvait faire de plus médiocre dans le genre. C’est beaucoup trop sombre par moment du coup. Moi j’aimerais bien que cette série, certes sombre, soit plus lumineuse tout de même. Je ne pense pas qu’ils tournent dans une cave. A moins que… pour réduire le budget. Car je ne pense pas que ABC s’attendait à ce que The Assets fasse un aussi gros four dans la case de sa solide Scandal (je suppose même que des rediffusions de cette dernière feraient beaucoup mieux). Mais peu importe, je pense que ce second épisode fonctionne avant tout grâce aux faces à faces dans la salle d’interrogatoire et aux dialogues assez bien ficelés.
vlcsnap-2014-01-11-00h10m43s234.jpgCeux-ci permettent petit à petit de nous mettre en condition et même de nous stresser. Car j’ai même eu peur pour Ames alors que pourtant ce dernier ne pouvait pas être dévoilé même si The Assets s’amuse (notamment quand l’agent du KGB dit « They say it’s you » face à Ames). C’est drôle, surtout quand Ames tente derrière de se justifier. Je me demande vraiment comment Grimes et Vertefeuille (quel nom quand même) vont découvrir par la suite le pot aux roses. Et puis il y a dans tout ça Rosario, la femme d’Aldrich. C’est là que cela lorgne un peu plus sur The Americans mais ce n’est pas aussi bien fait non plus. Disons que le problème de The Assets dans tout ça c’est que les relations amoureuses des personnages sont molles du genou. Cela ne porte pas la série dans le bon sens à mon humble avis. Pourtant, il y a énormément de potentiel avec une histoire comme celle-ci (et certainement les détails que les deux enquêtrices ont pu mettre dans leurs mémoires) pour en faire une brillante mini série. J’attends toujours l’étincelle.

Note : 5/10. En bref, sympathique grâce à quelques jolies scènes mais un peu morne par moment.

 

A noter : ABC a annulé la série après 2 épisodes.

Commenter cet article