Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Assets. Saison 1. Pilot.

3 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-03-14h48m49s139-copie-1.jpg

 

The Assets // Saison 1. Episode 1. Pilot.


The Assets est une mini-série de ABC racontant l’histoire vraie de Aldrich Ames, un agent de la CIA qui a travaillé en tant qu’espion pour l’Union Soviétique jusqu’à ce qu’il soit arrêté en 1994. La série est adaptée des mémoires des deux agents qui ont été chargés de sa traque, Sandy Grimes et Jeanne Vertefeuille. En partant de ça et surtout en sachant qu’il s’agit d’une série d’espionnage, j’étais assez excité à l’idée de découvrir The Assets. Le tout fonctionne d’ailleurs plutôt bien dans son ensemble même si je m’attendais à quelque chose d’aussi léché et réussi que The Americans. Cette dernière, série de FX Network, semble avoir plus de facilité à créer des intrigues d’espionnage plus captivantes. Car du point de vue de la reconstitution, The Assets ne s’en sort pas trop mal non plus. Il y a même une ambiance très 80s qui se dégage de ce premier épisode. Ce qui me donne déjà envie de voir la suite. Malgré tout, l’intrigue semble parfois aller un peu trop doucement à mon goût. Pourtant, je ne vois pas forcément l’espionnage comme du Mission Impossible et de la course contre la montre.

Deux agents de la CIA traquent l'un des plus célèbres traîtres de l'Histoire des Etats-Unis en 1985.
vlcsnap-2014-01-03-14h48m41s63.jpgEn effet, l’un de mes films d’espionnage préféré de ces dernières années n’est autre que La Taupe, un film anglais particulièrement sobre qui met l’accent sur les dialogues et non pas sur autre chose. Du coup, on avait une ambiance particulièrement bien fichue et surtout un casting au poil. Le casting de The Assets n’est pas mauvais non plus. Dans le rôle des deux agents on retrouve Jodie Whittaker (vu récemment dans l’excellente Broadchurch, toute en émotion dans le rôle de la femme Latimer) et Harriet Walter (Londres police judiciaire). Et dans le rôle du double agent nous avons Paul Rhys (Da Vinci dans le Borgia de Canal +). Bref, un casting réussi et assez féminin. Par moment j’ai eu l’impression de retrouver un peu de Pan Am, une autre série d’époque de ABC (se déroulant dans les années 60). En tout cas, The Assets est une mini-série particulièrement riche. Elle parvient à créer l’ambiance de la Guerre Froide de façon plutôt bonne, suivant assez bien les pas de The Americans.

Cependant, ce que je trouve dommage dans le scénario de The Assets c’est qu’elle tente beaucoup trop de nous vendre son truc et du coup on se retrouve presque lésés. Comme par exemple l’histoire personnelle de chacun. On sent que The Assets veut marcher dans les pas de The Americans tout en conservant sa propre légitimité. Ce premier épisode nous offre donc une petite introduction intéressante d’une mini-série qui peut réellement devenir exceptionnelle par la suite. Il y a énormément de potentiel, il serait donc dommage de ne pas aller suffisamment loin. Développée par Andrew Chapman (Standoff), The Assets est l’occasion de découvrir quelque chose de plus du monde de l’espionnage. J’aimerais bien plus de séries de ce genre sans pour autant nous assommer avec. Surtout que The Assets ne cherche pas forcément à proposer quelques chose de différent de The Americans (la thématique est plus ou moins la même et l’époque également).

Note : 6.5/10. En bref, solide introduction de ce qui peut devenir une brillante mini-série.

Commenter cet article