Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Big C. Saison 1. Episode 8.

12 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2010-10-12-23h13m39s0.png

 

The Big C // Saison 1. Episode 8. Happy Birthday, Cancer.


Enfermez moi, il m'a fallu 13 minutes pour reconnaître Cynthia Nixon dans cet épisode. Oui, je sais. Est-ce la fatigue ? Non. Est-ce ? Je ne sais point mais désolé Cynthia ne de pas t'avoir reconnu. Mais pour en venir à ce nouvel épisode, surtout que je partais défaitiste (le précédent je l'ai tout simplement détesté) et bien j'en ressort surpris par la beauté de cet épisode : drôle et dans l'esprit de ce que j'aime dans cette série. Une vraie bonne idée de jouer la carte de l'anniversaire qui sans lui, on se serait certainement ennuyé une nouvelle fois dans la série.
Idris Elba est là et pour l'anniversaire de Cathy, il lui propose d'aller dans les Bahamas. Sauf que voilà, elle est coincé chez elle car on lui a organisé une fête d'anniversaire surprise. J'adore la tête qu'elle fait quand on lui fait la surprise. Elle a eu peur et puis après une sorte de dégoût total. C'était drôle. Entre l'arrivée de Idris Elba à la fête, la folie de Paul, la petite phrase très drôle de Sean : "Is that his black cock inside your white vagina" (au sujet de l'amant de Cathy) et aussi le personnage de Cynthia Nixon, on avait une vraie bonne comédie. On s'ennuie pas comme dans l'épisode précédent où l'émotion n'arrivait même pas à venir, en tout cas, pour moi.
Bien sûr, Cynthia Nixon apportait un petit quelque chose de très différent. Entre ses cocktails "je mélange tout et rien", le karaoké sur What About Love de Heart (hilarant) ou bien sûr la petite scène sur le lave linge où Sean vient planté son dard dans la petite boîte à surprise de Cynthia, en pleine forme. Ca fait plaisir (dans les deux sens finalement). Reste ainsi, le petit Adam, qui va nous parler tout le long de l'épisode de "bukaki", une pratique sexuelle dont je tairais les détails pour éviter de heurté la sensibilité de vous, cher lecteurs. Je vous invites donc à rechercher le mot dans Google, vous découvrirez par vous même. Au final The Big C livre pour moi avec cet épisode l'un de ses meilleurs crus. Drôle et très bon, je suis maintenant de retour dans la course pour The Big C !

Note : 8.5/10. En bref, un excellent épisode de The Big C, ça fait du bien de le dire.

Commenter cet article