Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Big C. Saison 2. Episode 7.

9 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-08-09-20h48m02s144.png

 

The Big C // Saison 2. Episode 7. Goldilocks and the Bears.


Qu'est ce qu'il était nul cet épisode mais qu'est ce que je me suis marré quand même. Après l'excellent épisode de la semaine dernière qui était l'un des meilleurs de la série, voilà que la série livre ici l'un de ses plus creux et donc… plus mauvais. Ca n'avance pas d'un poil, c'est ennuyeux mais drôle. Oui, car voilà, le retour de Hugh Dancy m'a quand même bien fait plaisir. Il est efficace ce personnage et quand il annonce à Paul qu'il est son type de mec, c'était bien drôle. Notamment toute la partie dans le bar "bear" gay. Il y a de l'imagination dans le décor mais pas vraiment dans l'histoire. Cathy a une pression sanguine plus élevée que prévue et le traitement ne semble pas fonctionner. C'est pourquoi elle va tenter l'acuponcture pour se détendre et retrouver une pression sanguine normale.

Mon dieu que tout ce blabla médical m'a tué une bonne partie de l'épisode. Je veux bien qu'on en parle mais au départ, et on nous l'a bien annoncé comme ça : ce n'est pas une série sur le cancer mais une série qui parle de la vie d'une cancéreuse qui veut ne pas penser à sa maladie. Donc oui, la série a bel et bien changée et d'un certain côté, j'aurais aimé que ça ne change pas autant. Et le problème de la saison c'est qu'elle ne reste pas vraiment sur la même ligne directive (on laisse tombé dans cet épisode l'intrigue de l'épisode précédent). Et donc, toute la gestion de son stress c'était vraiment ridicule car le scénario manque totalement de fond et je ne pense pas être le seul à le penser bien au contraire. The Big C oublie alors que les téléspectateurs veulent pas que rire...
vlcsnap-2011-08-09-20h41m08s102.pngJe me plains peut être trop car j'ai quand même bien ri. Oui, il y a des situations cocasses (rien que le coup du gars qui va remettre en place le dos de Paul, ou bien même toutes les situations dans ce bar gay, en passant par la scène dans la salle de bain à la fin de l'épisode avec l'apparition de Marlene). J'ai trouvé ça bien WTF, surtout très bizarre que la série revienne encore à Marlene en "vision". J'aurais tant aimé qu'elle n'apparaisse qu'une fois pour toute c'est tout. Mais non, la série veut trop éponger un bon personnage. Par ailleurs, on a Andrea et alors bien que je trouve son histoire d'amour fun, franchement… c'était bien mauvais là aussi. Il ne se passe pas grand chose d'intéressant. J'aurais tant aimé qu'Andrea soit aussi drôle qu'elle est habituellement. Mais ça s'empire. Dommage.

Au final, The Big C ne transforme pas l'essai. J'essaie de vraiment comprendre cette série. Elle sait faire le bon comme le mauvais en seulement deux épisodes. Je crois que parfois il y a des séries que je ne chercherais pas à comprendre, que je regarderais comme The Big C sans me poser de questions bien que par moment je peux trouver ça intéressant, je trouve ça parfois mauvais et ennuyeux. Cet épisode ne démérite pas. Il y avait du rire, beaucoup, mais ce n'était là que pour masquer la vacuité de la chose qui perd vraiment tout son sens en seulement 25 minutes de temps.

Note : 3/10. En bref, l'épisode était foncièrement mauvais mais… drôle (peut être un peu malgré lui).

Commenter cet article

Miguel 10/08/2011 22:27



Hé ! Pour une fois que les bears comme moi sont représentés, on va pas se pleindre ! C'est drôle, Cathy se détend, son mari est moins tête à claque... Et la passage sur les "dyke" est trop drôle
!