Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Big C. Saison 2. Episode 9.

23 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-08-23-16h37m43s248.png

 

The Big C // Saison 2. Episode 9. A Little Death.


Après deux épisodes catastrophiques, la série arrive à être plus touchante et émouvante avec ce nouvel épisode très joli pamphlet et hymne à l'amour, à la vie et à la mort. En effet, il y a eu un problème, des faire-parts de décès ont été envoyé aux amis de Cathy (par Rebecca), tout le monde la croit donc morte, sauf que ce n'est pas le cas. C'est donc le moment pour elle de revoir toutes ces personnes et de ne nous faire une oraison funèbre digne de ce nom, de sortir les mots, d'être elle même quoi. En tout cas, l'idée est excellente. J'ai trouvé ça touchant et drôle à la fois. Mais prendre la mort à la dérision est quelque chose que la série sait faire depuis le début, trouvant toujours des moyens de nous donner un petit plus, un bonus (ici ce sera Andrea et sa peur des morts). La relation entre Rebecca et Cathy est toujours aussi bien menée par les scénaristes. J'attendais un vrai moment et on l'a eu. Le moment où Cathy va parler d'elle même et que Rebecca va en être ému, c'était magique.

Mais ce nouvel épisode gagne également par son élégance. C'est peut être pas vraiment ce dont fait preuve la série tous les jours, mais ici on est droit, on sait ce que l'on nous raconte, pas besoin de décoder. Les sentiments ressortent si bien que j'ai été moi aussi touché. Bien que je ne sois pas attaché à Cathy comme certains fans de la série, j'aurais quand même trouvé une vraie joie intérieur et revigorante à aimer ce personnage. Alors bien sûr, déjà dire au revoir à Cathy, alors que la série continue et qu'elle n'est pas encore morte c'est difficile. Je ne sais pas trop comment on va bien pouvoir faire, comment on va manier les éléments maintenant. Sean va prendre le truc à la rigolade lui aussi en se faisait tatouer le prénom de sa soeur sur la fesse droite. Encore une fois, The Big C joue avec la mort et c'est peut être ce qu'elle réussie le mieux, jouant cette constante depuis le début avec aisance, tout en jouant parfois comme ici avec un vocabulaire plus riche que dans les autres épisodes.

vlcsnap-2011-08-23-16h37m49s47.pngAlors The Big C c'est une série qui peut être intelligente (l'épisode 6 par exemple était excellent en son genre et l'un des meilleurs de la série), ici elle l'est et c'est ce que je recherche. Je n'aime pas quand on en fait trop (comme les pets dans le season première, c'était juste ridicule) ou encore quand on en fait pas assez et que tout paraît plus fade d'un coup (c'était notamment le cas de l'épisode précédent). Après, j'ai malgré tout sans hâte envie de voir la suite. Je suis tellement curieux de connaître ce que les scénaristes nous réserve car il y a tant de possibilités. C'est notamment avec Paul et l'ukrainien, et cette histoire de vol de marchandises. Ca va forcément mal finir, ou encore la relation entre ce dernier et Andrea qui malgré son côté plutôt intéressant dans cet épisode n'arrivera jamais à accoucher de quelque chose de long. A moins que… Bref au final, un épisode revigorant, ça fait plaisir à voir.

Note : 7/10. En bref, un épisode réjouissant, touchant et lyriquement drôle à la fois.

Commenter cet article