Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 1. Episode 11. The Good Samaritan Killer.

14 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

vlcsnap-2014-01-14-09h47m53s64.jpg

 

The Blacklist // Saison 1. Epsode 11. The Good Samaritan Killer.


Plutôt amusant de retrouver The Blacklist avec un Red Reddington en roue libre. Depuis les débuts de la série, on a vu la version plus gentille et aimante de Red. Sauf que depuis ce qui s’est passé dans le double épisode précédent, il n’est plus du tout le même et il avait besoin de prendre l’air pour tuer des choses et se dégourdir les jambes. L’épisode insiste donc sur le fait que Red est un grand méchant, un vrai, et qu’il peut même tuer des ambulancières simplement car elles étaient là au mauvais moment. Tout cela sur fond de « The Man Comes Around » de Johnny Cash. J’adore cette chanson mais je trouve qu’elle perd de sa puissance dans les séries alors qu’elle a déjà été multi-utilisée. Quoi qu’il en soit, The Blacklist tente de mettre en avant le côté cinglé de Red avec une certaine efficacité. James Spader, nominé lors des derniers Golden Globes n’a pas eu de statuette mais tout de même une reconnaissance. Le fait que cet épisode fasse une escalade de violence était presque trop démonstratif mais cela fonctionne. Notamment car justement, James Spader utilise son talent à bon escient.

Je sais que beaucoup trouvent The Blacklist superficielle mais derrière cela, la série parvient malgré tout à créer une certaine ambiance efficace. Car le but est aussi de nous faire avaler que Red est un méchant. L’utilisation de la musique permet de mettre en lumière tout ce que notre méchant Red peut faire. Il y a quelque chose d’assez jouissif derrière cette histoire tout de même mais ce que je regrette c’est que l’on retourne à ce que la série faisait déjà précédemment aussi rapidement. Car la fin de l’épisode nous laisse à penser que Red va être de retour et que l’on va retourner aux cas de la semaine. Ce que j’avais envie de voir c’est Red fugitif, recherché par le FBI et voir comment ce personnage pouvait s’en sortir. Car il a tout de même échappé au FBI et autres agences américaines pendant des années. Cet épisode ne cherche pas à brosser suffisamment le portrait du personnage. Disons que c’est assez superficiel et que cela se concentre sur sa vengeance du moment. Alors que tout ce que je voulais voir c’est presque le contraire.
vlcsnap-2014-01-14-10h00m28s189.jpgIl y a quelque chose de cocasse par moment dans cet épisode, notamment quand Red met un cigare dans la bouche d’un homme aspergé de vodka et attend qu’il prenne feu mais finit par l’achever en lâchant « the suspense is killing me ». Derrière The Blacklist se cache par moment une sorte de petite comédie sympathique et amusante. Le charme de The Blacklist de toute façon c’est clairement de tomber dans ce registre là, celui de la plus ou moins caricature. C’est burlesque et cela colle aussi parfaitement avec le jeu de James Spader. Ce que je regrette malgré tout avec cet épisode de retour c’est la fin. Elle est d’un bâclé. Sans parler du cas de la semaine qui passe totalement inaperçu. Alors que j’aurais aimé que l’on poursuive un peu dans cette direction durant quelques épisodes. C’est intéressant d’explorer la part d’ombre qu’il y a chez Red mais la série ne semble pour le moment pas prête à s’y investir totalement. Je suppose que cette frilosité vient à la fois du fait que The Blacklist est un succès (histoire de faire durer le plus longtemps possible) mais aussi du fait que l’on est sur un network…

Note : 7/10. En bref, un retour efficace.

Commenter cet article