Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 1. Episode 14. Madeline Pratt.

26 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

vlcsnap-2014-02-26-19h32m11s179.jpg

 

The Blacklist // Saison 1. Episode 14. Madeline Pratt.


Je pense que l’on arrive à un moment dans la saison où The Blacklist a besoin de sang neuf. La série se noie parfois un peu dans ce qu’elle tente de mettre en place. Il y a certes quelques scènes assez bonnes et puis James Spader qui est toujours brillant quand il semble en roue libre. Il y a une scène dans cet épisode qui est absolument fabuleuse d’ailleurs quand il vient en aide à Liz. On retrouve ici le bon vieille adage du film d’espionnage un peu cocasse sur les bords. D’ailleurs, James Spader n’avait pas eu l’occasion de m’éclater de la sorte depuis un bon bout de temps. La série ne sait pas toujours utiliser le talent de cet acteur à son propre avantage. Tout simplement car The Blacklist a besoin de fun et de nous offrir un divertissement efficace en son genre. Mais cet épisode était une occasion en or pour voir Liz et Red former un vrai duo. Ce que je trouve tout de même assez dommage c’est qu’ils ne veuillent pas forcément creuser plus loin la relation qu’il y a entre ces deux personnages. Si la série a plus ou moins éludé pas mal de questions sur le père de Liz, le lien qu’elle entretient avec Red, etc. la série parvient même à nous laisser penser que Liz pourrait elle aussi avoir un passé pas très glorieux ou plutôt qu’elle a été formé dans ce but là.

Cet épisode avait beau être différent de ce que je semblais avoir l’habitude de voir dans la série, il y avait pas mal de bons ingrédients. En laissant de côté l’aspect torture-porn et violence gratuite de The Blacklist, les scénaristes donnent ainsi plus de substance à ce qu’ils racontent. L’épisode ne reposait pas sur de la démonstration mais plutôt sur quelque chose de plus efficace et de plus singulier. C’est ce genre de choses que j’ai envie de voir dans The Blacklist d’ailleurs, un peu moins ces tueurs sanguinaires qui mettent leurs victimes dans de l’acide afin de dissoudre les corps. Cet épisode est avant tout celui de « Madeline Pratt » incarnée par Jennifer Ehle (Zero Dark Thirty). Cela a beau ne pas être la méchante la plus passionnante que The Blacklist ait pu délivré, j’ai trouvé malgré tout ça assez intéressant dans le sens où justement, on voit que la série veut nous offrir quelque chose d’autre, de peut-être moins tape à l’oeil. Surtout que l’alchimie entre Red et Madeline est tout simplement parfaite. C’était l’occasion de mettre une femme dans les pattes de notre anti-héros alors que depuis la saison il n’a pas toujours eu la chance d’avoir ce genre de confrontations.
vlcsnap-2014-02-26-20h10m58s148.jpgEt puis de son côté, le FBI est de plus en plus suspicieux quant à la disparition de Diane Fowler. On se souvient tous de la fin de l’épisode précédent où Red l’assassinait et appelait sa nettoyeuse afin de la faire disparaitre. Je me demande ce que le FBI va réellement pouvoir découvrir surtout que Red est quelqu’un de très méticuleux et il nous le prouve de semaine en semaine. D’ailleurs, c’est là que l’on se rend aussi de plus en plus compte du fait qu’il calcule tous ses coups et que tous les noms qu’il donne au FBI sont calculés et ne doivent pas être anodins. Mais bon, je trouve que pour le moment ce que The Blacklist tente d’apporter de ce point de vue là manque légèrement de substance. Mais encore une fois c’est la scène finale de l’épisode qui a retenu mon attention. Elle nous démontre qu’il y a énormément de potentiel dans cette série. Cooper pourrait très bien apporter ce dont The Blacklist manquait plus ou moins tout en restant dans la continuité de ce que l’on a déjà pu voir depuis le début de la série. Car la mécanique reste plus ou moins la même finalement.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode différent, loin de l’aspect violent de The Blacklist mais plus psychologique.

Commenter cet article