Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Borgias. Saison 2. Episode 9. World of Wonders

11 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-06-11-22h18m15s185.png

 

The Borgias // Saison 2. Episode 9. World of Wonders.


Après des débuts assez moyens, cette seconde saison de The Borgias a su reprendre les devants. Ce n'est pas d'aussi bonne qualité que la première saison, mais l'ensemble fonctionne assez bien. Ce que j'ai adoré dans cet épisode notamment c'est la relation toujours complexe que Juan a avec tous les autres membres de sa famille. Ce dernier est devenu fou depuis qu'il est devenu. Enfin, il l'était déjà mais maintenant c'est devenu encore plus pervers. Juan va violer une jeune femme à la vue de tout le monde, il va presque tuer le fils de Lucrezia, et évidemment il se retrouve encore et encore face à Cesare, son frère, celui de la raison. La chute du personnage était inévitable. Son retour avait causé bien trop de problèmes dans le royaume pour réellement être une bonne chose. Cet épisode d'adieux du personnage était donc à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre. Voire même plus. Certes, il y a certains moments de battement durant cette - presque - heure d'épisode, mais Juan est toujours aussi bien incarné. Cela donne donc de bonnes scènes et de la violence égale à de ce que l'on peut attendre de ce personnage.

Les dernières dix minutes de l'épisode sont particulièrement oppressantes et gérée avec beaucoup de sens. Les scénaristes mais aussi le réalisateur de l'épisode ont su gérer à la perfection la prestation des acteurs de la série. S'il y a bien quelque chose que l'épisode ne permet pas d'attendre c'est que Juan va mourir des mains de son frère, et non pas de son serviteur. La scène finale a donc encore plus de sens et est encore plus captivante. Je ne connais pas l'histoire des Borgia et je la découvre petit à petit, mais je trouve cette famille fascinante. De toute façon, Juan ne pouvait pas être le personnage de plus d'une saison, c'était impossible. Il fallait bien qu'il s'arrête là. Alexander organise une fête somptueuse pour Pâques. D'ailleurs, les costumiers et les décorateurs se sont déchirés littéralement pour nous offrir de très bonnes choses. Ce n'est pas forcément bluffant mais c'est tout de même vraiment bien reproduit. Showtime a mis pas mal de moyens dans The Borgias, et cela se sent dans des moments comme ceux ci.
vlcsnap-2012-06-11-22h22m44s55.pngCela marque aussi la fin du jeûne pieux du Pape. Un bon moment. Je remarque quelque chose cette année c'est que le Pape n'est plus du tout le personnage le plus intéressant de la série. Il a eu ses moments (notamment avec l'effondrement de la chapelle) mais voilà, cela s'arrête à quelques simples détails. Ce qui est assez dommage. Jeremy Irons mérite bien mieux qu'une place de second rôle et c'est ce qu'il a actuellement depuis le début de la saison. L'assassin de Della Rovere commence à se rapprocher de plus en plus du Pape ce qui laisse espérer une suite des plus palpitante. Le prochain épisode est le dernier de la saison et autant dire que j'ai hâte de voir comment tout ça va se goupiller. Enfin, les histoires d'amour de Lucrezia c'est le point faible de l'épisode. Le fait qu'elle change d'homme comme de chaise, c'est assez épuisant pour le téléspectateur que je suis. Au final, un très solide épisode, notamment grâce aux dix dernières minutes, particulièrement bonnes.

Note : 8/10. En bref, un prémisse de la fin de la saison de toute beauté.

Commenter cet article