Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Borgias. Saison 3. Episode 5. The Wolf and the Lamb.

13 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-05-12-17h34m43s150.png

 

The Borgias // Saison 3. Episode 5. The Wolf and the Lamb.


S'il y a bien quelque chose qui me fascine dans cette version de la vie des Borgia c'est tout l'aspect romancé de la série. Je dois avouer que les scénariste ont fait un travail particulièrement magique à ce sujet. Je me demande cependant comment tout cela va prendre forme plus tard dans la saison car je dois avouer que pour le moment les choses restent parfois assez floue. Je ne connais pas la vie des Borgia, et je ne cesse du coup d'être surpris par la manière dont les choses évoluent. Je commence cependant à me dire que si Showtime ne donne pas de saison 4 (comme cela était prévu à la base) mais uniquement un film pour conclure la série, je serais déçu. Surtout que plus les saisons passent, plus la série se bonifie. Elle sait ce qu'il faut mettre en avant et la manière dont il faut les mettre en avant. Dans un premier temps vis à vis de la mission diplomatique de Cesare en France. C'est un succès mais qui pouvait en douter. Ce que j'aime chez Cesare c'est qu'il sait comment avoir tout ce qu'il veut. Il peut faire des demandes extravagantes et pourtant s'en sortir sans perdre une plume.

Cette visite en France était intéressante car elle permet également de mettre en avant le fait qu'il reste comme il est. Malgré le fait qu'il ait pu développer des sentiments pour sa soeur, cela ne change rien du tout à ce qu'il ait un coureur de jupon. La série parvient d'ailleurs à mettre cela en exergue lors d'une scène en particulier, celle que l'on aperçoit à la fin de l'épisode alors qu'il est sous les draps avec sa nouvelle bienaimée. Cesare ne perd donc pas de plume, ni même ses instincts de chasseur qui font encore une fois de plus quelqu'un d'absolument fascinant. J'aimerais bien parfois vivre à cette époque rien que pour le voir agir de mes propres yeux. Car cela avait l'air d'être un vrai séducteur dans l'âme. Mais au delà de cette histoire, et surtout de l'aide de Machiavelli, à Rome, Bianca va accuser le Pape d'être son amant, en public. C'était le sujet du cliffangher de l'épisode précédent. Tout cela nous mènera bien entendu à la perte de Bianca mais ce n'est pas une mauvaise chose. Les relations entre le Pape et Bianca manquait d'entrain et surtout de passion.
vlcsnap-2013-05-12-17h42m58s235.pngJe n'avais pas envie d'en voir nécessairement plus pour comprendre que finalement derrière ce personnage il n'y avait plus rien à raconter. On avait donc sucé tout le jus de Bianca et il n'en restait qu'un pruneau séché. Pas de quoi exciter grand monde je suppose. Surtout que les scènes partagées entre les deux personnages ne consistaient maintenant qu'à des scènes de sexe. Alors cet épisode parvient à mettre en avant le fait que les deux personnages arrivent à une certaine conclusion. "The Wolf and the Lamb" revient également sur Lucrezia qui est toujours aussi perverse et maligne. J'aime beaucoup comment Alfonso est quelqu'un de crédule. Il ne sait pas du tout qui est sa femme je pense. C'est une Borgia après tout. J'ai adoré le fait que l'on élimine le cousin d'Alfonso. Encore une fois un moyen de mettre Lucrezia en position de force. Elle ne veut pas être avec Alfonso, mais uniquement avec son frère et c'est toute cette perversité (aussi bien pour les personnages que le téléspectateur étant donné que comme moi, je suis certain que vous avez envie de les voir ensemble).

Note : 7.5/10. En bref, toujours aussi bien orchestrée, cette saison est jouissive.

Commenter cet article