Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Chicago Code. Saison 1. Episode 10.

29 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-05-29-14h03m57s120.png

 

The Chicago Code // Saison 1. Episode 10. Bathhouse & Hinky Dink.


Je crois que cet épisode était absolument génial. En tout cas, à mes yeux, l'un des meilleurs en terme de cop show de toute la saison. C'est fou mais cette engouement que je développe de plus en plus avec cette série devra malheureusement se terminer au terme de ses treize petits épisodes puisque la série a été annulée par la FOX il y a de ça quelques jours. C'est une grande déception donc et c'est aussi pourquoi j'ai encore beaucoup de retard (4 épisodes). Ce n'était pas une démotivation de les regardés, juste une envie de repousser l'échéancier au maximum.

Alors cette fois, The Chicago Code livrait une affaire un peu plus corsée qu'à son habitude puisqu'elle touchait la trame de fond de la série en elle même et du crime organisé à Chicago. Le développement est vraiment sans faute et le casting joue à la perfection. Teresa Collins, jouée par la brillante Jennifer Beals, perd une affaire de corruption d'un officiel de la ville de Chicago qui a acheté un jury pour garantir la nullité du procès. Le tout à la grande déception de l'administration Collins. J'aime bien ce personnage justement. Elle est très magnanime et utilise avec soin les éléments qu'elle a autour d'elle. C'est pourquoi son ralliement avec Jarek afin de faire condamner ce fonctionnaire et continuer à chercher des éléments de preuve plus tangibles, coulait de source.
vlcsnap-2011-05-29-13h37m06s140.pngJ'ai bien aimé l'introduction de Liam, ce personnage infiltré dans la mafia irlandaise qui va devoir tenter de relier l'officiel de Chicago à Hugh Killian, un membre très important de cette mafia qui est impliqué dans un grand nombre d'opérations de contrebande dans et hors de la ville. Billy Lush incarne ce personnage à merveille, il lui donne un petit côté humain. On dirait vraiment pas un flic au final. Le parallèle qui est fait avec le frère de Jarek, mort en infiltration était également judicieux. Notamment tous ces flashback et ces dialogues en voix off. La série les utilisent souvent mais c'est fait avec parcimonie. Ce n'est pas sans rappeler SouthLAnd d'un certain côté.

Dans un sens, Liam est très malin. Notamment avec cette affaire du FBI. Pendant ce temps, Jarek et Caleb tente de trouver ce qui pourrait lier Gibbons à la mafia. On sait de toute façon que Gibbons n'est pas blanc comme neige et qu'il en cache des trucs mais encore une fois, on doit attendre la fin de la saison à mon avis pour que ce soit effectif et que le développement soit à son paroxysme. Enfin, Vonda et Isaac poursuivent leur romance. Personnellement, je trouve ça sans intérêt et que cela casse presque le rythme de cet épisode qui m'a stressé tout au long par son efficacité. L'affaire de vente de voiture et de cocaïne était vraiment surestimée et pas terrible. Bref, ce n'était pas là qu'il fallait aller chercher le meilleur dans cet épisode.

Note : 9/10. En bref, un des meilleurs épisodes de cop show que j'ai pu voir cette saison. Une vraie petite réussite à la hauteur du talent de Shawn Ryan.

Commenter cet article