Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Crazy Ones. Saison 1. Episode 11. The Intern.

17 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Crazy Ones

vlcsnap-2013-12-16-21h36m47s239.jpg

 

The Crazy Ones // Saison 1. Episode 11. The Intern.


Comment ne pas aimer un épisode de The Crazy Ones avec Ashley Tisdale en guest. Ce qui m’a un peu déçu c’est que l’épisode n’ait pas réussi à être aussi bon que celui de Super Fun Night dans lequel elle a joué il y a quelques semaines. Ashley Tisdale est une actrice que j’aime beaucoup. Elle est drôle et était l’un des meilleurs éléments de la saga des High School Musical. Je n’ai pas de honte, j’étais jeune à cette époque là. Il y a prescription non ? Bien que je suis sûr que je pourrais regarder encore cette saga avec grand plaisir (coupable bien évidemment). Pour en revenir à The Crazy Ones, l’épisode était bien plus sympathique que ce que la série nous avait offert lors de la promotion pour Victoria’s Secret. Cependant, l’épisode avait aussi ses moments où j’ai eu l’impression de voir une série qui s’écroule légèrement. Disons qu’il y a tellement de choses qui pourraient être bien mieux exploitées dans cette série. Ce que je pense avoir compris c’est le fait que The Crazy Ones n’a pas réussi à nous en dire suffisamment sur ses personnages pour que l’on se sente réellement impliqués.

« The Intern » nous introduit donc Kelsi, la fille d’un des plus gros clients de la société : Laster Luchmeats. Forcément, tout cela va créer quelques tensions mais Kelsi reste un personnage suffisamment fun pour faire le spectacle. Je dois avouer que je ne serais pas contre le fait qu’elle rejoigne la série à plein temps. Cet épisode ne démontre pas toute l’étendue de son talent et c’est légèrement dommage à mon humble avis. Disons que j’aurais tellement apprécié que la série cherche à aller plus loin dans le comique de situation. Mais David E. Kelley et ses scénaristes ne semblent pas aller dans cette direction. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, surtout qu’il y a pas mal de bonnes choses ici et là. Dans tout cela il y a tout de même des idées amusantes comme par exemple Lauren qui a couché avec Zach ET Andrew. L’occasion est là pour permettre de créer une sorte de confrontation des deux personnalités. C’est d’ailleurs l’histoire la plus intéressante de ce petit épisode. Je trouve dommage le fait que The Crazy Ones ne cherche pas à utiliser bien mieux tout ce beau monde qu’elle a car le casting fait de tout même rêver pas mal de monde vous ne pensez pas ?
vlcsnap-2013-12-16-21h42m19s228.jpgDans tout cela, nous avons des trucs un peu médiocre. La série n’exploite pas assez bien la dynamique des Roberts. Cela fait quelques épisodes qu’ils sont plus ou moins laissés de côté. D’un côté pour que l’on développe la relation entre Simon et Gordon et de l’autre pour que l’on nous prouve que Sydney a une place bien a elle et qu’elle peut également nous faire rire. Mais The Crazy Ones reste une déception parmi tant d’autres. Si l’épisode était bien meilleur que le précédent, il n’a pas réussi à être suffisamment bon pour ne pas me donner envie de regarder ma montre. Car j’ai compté les 20 minutes à certains moments. J’ai parfois l’impression que cette série enchaîne les épisodes sans qu’il n’y ait de réelle conséquence dans l’épisode suivant par rapport aux actions faites dans le précédent. David E. Kelley nous a habitué à bien mieux, notamment au travers de ses personnages. Ceux-ci ont beau être intéressants, si The Crazy Ones ne creuse rien forcément on ne va pas apprendre à les connaître et ne pas s’y attacher comme on devrait le faire.

Note : 4.5/10. En bref, encore une déception.

Commenter cet article