Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Crazy Ones. Saison 1. Episode 19. Danny Chase

5 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Crazy Ones

vlcsnap-2014-04-05-15h27m39s16.jpg

 

The Crazy Ones // Saison 1. Episode 19. Danny Chase Hates Brad Paisley.


Josh Groban est de retour sous les traits de Danny Chase. En effet, il va devoir écrire un jingle pour une publicité chantée par son ennemi de toujours Brad Paisley. C’était assez cocasse au premier abord mais je trouve dommage que justement, par soucis de faire quelque chose de familial et de pas trop extravagant, la série reste bien trop sage. J’aurais tellement aimé être surpris mais il n’en est rien et forcément, je suis légèrement déçu du résultat. De toute façon je n’ai jamais été un grand fan de Josh Groban. Je ne comprends pas pourquoi toutes les comédies se l’arrachent. Après The Office maintenant The Crazy Ones. Surtout qu’au fond, même si ce n’est pas un mauvais acteur, je trouve qu’il est rapidement irritant. Ou alors ce sont les personnages qu’il incarne. Pour ce qui est de Danny Chase, j’ai peut-être été un peu plus convaincu par cette seconde apparition par rapport à la première mais ce n’est pas suffisant. De plus, l’épisode manque cruellement de répliques amusantes. Le cold open est pourtant général alors que Simon et Lauren se retrouvent en compétition sur une histoire de sauce barbecue.

C’est ce genre de choses complètement ravagées que j’ai envie de voir dans The Crazy Ones et rien d’autre. Du coup, la déception est forcément de mise et le téléspectateur que je suis, qui attend un peu plus que ça, est lui aussi déçu. Le problème c’est que The Crazy Ones prouve assez souvent qu’elle peut être une très bonne comédie. Elle a aussi délivré de très bons épisodes récemment et je trouve aussi dommage qu’elle n’ait pas eu plus de chance que ça de convaincre le public américain, mais d’un autre côté il faut aussi que David E. Kelley et ses équipes ne s’en prennent qu’à eux mêmes. J’entends déjà Robin Williams dire dans quelques mois qu’il regrette que la série n’ait pas été à la hauteur de ce qu’il avait envisagé, que ce n’était pas la direction qu’il voulait prendre avec son personnages, etc. Car justement, le personnage de Simon fonctionne en grande partie sur la folie de l’acteur. Il y a énormément de gimmicks que l’on connait et que l’acteur sait très bien exploité. Ce n’est pas suffisamment pour beaucoup mais en tout cas pour moi c’est le cas. Si lors des premiers épisodes c’était lui au centre de The Crazy Ones, rapidement les autres personnages ont su se faire une place.
vlcsnap-2014-04-05-15h31m40s127.jpgNotamment Andrew ou Zach (un peu trop absent de cet épisode à mon goût) et puis Lauren (mais c’est arrivé un peu trop tard pour le coup, Amanda Setton ayant tout de même un potentiel comique énorme). Enfin, il y a la poissarde. Celui qui depuis l’arrêt de Buffy a fait deux séries, deux séries qui n’ont pas réussi à rencontrer le succès escompté. Car il ne faut pas se faire d’illusion, on peut commencer à dire au revoir à The Crazy Ones (même si tout n’est pas joué). Au fond de moi j’espère sincèrement que cette comédie aura une seconde chance, même courte, car elle le mérite. Elle a fait de bonnes choses trop tard (les premiers épisodes étaient assez médiocres et peut-être pas à la hauteur). Mais avec David E. Kelley il faut toujours être patient et ne pas s’attendre à ce que le tout soit grandiose dès le début (j’avais aussi vécu ça avec Monday Mornings, sa série médicale pour TNT qui était plutôt bonne finalement). Ainsi, si ce nouvel épisode était musicalement sympathique et divertissant, il n’était peut-être pas aussi passionnant que l’on aurait pu l’attendre.

Note : 5/10. En bref, déception.

Commenter cet article