Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Crazy Ones. Saison 1. Episode 2. The Spectacular.

6 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Crazy Ones

vlcsnap-2013-10-04-16h29m23s75.png

 

The Crazy Ones // Saison 1. Episode 2. The Spectacular.


On sent le David E. Kelley dans le script de The Crazy Ones. Cela se ressent. Derrière la comédie il y a aussi quelque chose d'assez institutionnel qui tente de nous raconter les travers du métier. C'est là que l'on reconnait le créateur. Et je dois avouer que j'aime beaucoup. D'ailleurs, ce second épisode n'était pas nécessairement meilleur que le premier mais l'on sent surtout que les personnages vont mieux ensemble. Cela vient certainement du fait que le casting a su s'apprivoiser les uns avec les autres et du coup, la dynamique fonctionne beaucoup plus. A commencer entre Zach et Simon. Si durant le pilote c'est certainement l'une des choses qui fonctionnait le mieux, encore une fois vont ils tous les deux faire le show. La scène d'introduction de l'épisode était un hymne à leur complicité et j'ai trouvé ça jouissif. D'ailleurs, dommage que cette introduction soit coupée par cet immonde générique que je ne comprends toujours pas. Certes il tente de faire un lien avec le milieu de la publicité mais franchement, on aurait pu rêver beaucoup mieux vous ne pensez pas ?

Dans ce nouvel épisode, David E. Kelley tente de mettre en avant d'autres personnages et à commencer par Andrew que Simon va prendre sous son aile pour s'occuper d'une affaire pro-bono (le maître retrouve son jargon judiciaire à ce que je vois). L'histoire des petits canards était assez touchante mais m'a aussi rappelé un très mauvais souvenir cinématographique : un film avec des pingouins et Jim Carrey… Ce n'est certainement pas la meilleure référence que j'ai pu vous sortir mais c'est aussi ce à quoi cet épisode m'a fait penser. Au-delà de ça, l'univers est bien mieux exploité dans cet épisode alors que la recherche d'idée, le brainstrom, la manière dont une campagne est créée, etc. commence à prendre forme sous nos yeux. Le cas de cette semaine est pour une marque de café. Sydney se retrouve seule sur l'affaire alors que son père aimerait bien qu'elle commence à prendre les rênes sans avoir à lui demander constamment des conseils. J'ai beaucoup aimé l'histoire de cette tasse de café géante qui finit en désastre ou plutôt en pluie de café géante.
vlcsnap-2013-10-04-16h28m15s161.pngC'est ce genre de choses qui est amusant. Mais cela permet aussi de traiter le problème de la création d'un évènement : il faut penser à tout. Simon est là pour dédramatiser la situation en donnant un peu d'entrain à sa fille, en la remotivant et cette dernière va trouver la solution finale. Bien évidemment que c'est simpliste comme tout mais j'ai trouvé que c'était bien mieux géré que le premier épisode qui s'appuyait beaucoup trop à mon humble avis sur la charmante Kelly Clarkson. J'ai beau adoré cette chanteuse, j'ai trouvé le premier épisode assez mou du genou par moment. Là tout était bien mieux fichu. Sarah Michelle Gellar n'était pas nécessairement un atout comique durant le premier épisode mais j'avais bien aimé son énergie naturelle. On sentait qu'elle était bien dans ce rôle. Et dans ce second épisode elle trouve le moyen d'amuser la galerie comme il se doit. Je pense donc que The Crazy Ones est pour le moment sur la bonne pente et j'aime bien qu'elle s'amuse avec les codes de la comédie sans pour autant en faire une comédie hilarante. Et Robin Williams que certains auraient pu trouver horripilants seront content d'apprendre qu'il n'en fait pas des tonnes.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode bien plus sympathique que le premier, plus fun et plus intelligent aussi.

Commenter cet article

Valentin 06/10/2013 16:53


Voir Sarah Michelle Gellar heureuse dans une série, ça fait du bien, la voir sourire, s'amuser un peu. J'espère que The Crazy Ones donnera de bons épisodes comme ça assez souvent :)