Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Crazy Ones. Saison 1. Episode 5. She's So European.

25 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Crazy Ones

vlcsnap-2013-10-25-12h44m39s223.png

 

The Crazy Ones // Saison 1. Episode 5. She’s So European.


The Crazy Ones est une comédie complexe car je me rends compte que je l’aime bien mais elle n’a rien d’exceptionnel non plus. Je suis juste bien quand je regarde cette série. Je pense que c’est une sensation qu’il ne faut pas trop chercher à développer. Ecrit par Dean Lorey (Til Death, My Wife and Kids), cet épisode était l’un des plus intéressants que la série ait pu nous offrir. Ce que j’aime bien dans cet épisode c’est qu’il nous offre encore une fois tout un tas de choses cocasses et l’occasion de rire différemment. Et puis comment ne pas être séduit par un épisode où nous avons Fred Melamed qui joue son propre rôle à faire la voix off d’une publicité ou encore Saffron Burrows (Boston Justice) dans le rôle de cette anglaise, Helena, dont tout le monde va tomber sous le charme. Et notamment Simon. Encore une fois, The Crazy Ones tente de développer la relation entre Simon et Sydney. Cette dernière a toujours été le personnage le plus responsable des deux et quand elle lui demande de ne plus sortir avec Helena, la discorde gentillette va commencer. L’épisode ne cherche pas pour autant à surprendre le téléspectateur mais juste à lui faire passer un bon moment.

De toute façon, comment ne pas être séduit par un épisode où dans le générique de fin nous avons une Amanda Setton faisant tout un tas de grimaces. C’était une excellente idée de la part de David E. Kelley que de mettre dans le générique de fin le bêtisier du tournage de l’épisode. Cela permet de toujours rester sur une très bonne note, de rire un bon coup, sans pour autant que l’épisode n’ait été exceptionnel. Du coup, Simon, Zach et Sydney vont tous les trois tenter de séduire Helena, une cliente très importante de Roberts & Roberts. J’ai bien aimé Andrew dans cet épisode encore une fois. Notamment lors de la séance de tournage de la voix off avec Fred Melamed. Le face à face était jouissif. On a l’impression qu’il va se faire dessus avant d’être conforté par Fred. Andrew reste un personnage surprenant de The Crazy Ones, l’une des meilleures surprises avec Zach à mon humble avis. Les personnages secondaires de cette série ne sont pas mauvais et c’est aussi pour cela que j’aime bien cette comédie. Lauren reste encore sur le banc de touche mais elle a ses petites répliques et ses moments (la pauvre pourrait être victime d’une Kelleyrisation si jamais la série a droit à une saison 2 de toute façon).
vlcsnap-2013-10-25-12h37m12s102.pngPuis il y a cette histoire de positions. Mine de rien, il y a de bonnes répliques dans cette série et ce même si l’enrobage très familiale et très mignon n’a rien d’exaltant en termes humoristiques. « She’s So European » était donc un bon épisode de The Crazy Ones. Comme beaucoup je pense que je peux maintenant dire que j’aime bien cette série. Le problème que j’ai avec elle cependant c’est qu’au fond elle ne le laisse pas de souvenir impérissable. Alors certes il y a une bonne ambiance, les grimaces de Robin Williams fonctionnent toujours (notamment dans l’excellent cold open de l’épisode) mais voilà, je me demande si je ne voudrais pas encore plus dans cette série. Elle a tellement de potentiel. Aussi bien du point de vue de son univers qui commence à éclore au fil des épisodes que de ses personnages. Quand l’on a Robin Williams dans une série on lui dit de tout faire, même les pires trucs car cet acteur est capable de tout faire, tout jouer (il a tout de même jouer un travesti pour s’amuser avec ses enfants). Quand je repense au cold open de cet épisode, je me dis tout de même que cette comédie a ses moments très drôles.

Note : 6.5/10. En bref, un bon épisode de The Crazy Ones qui me rend confiant pour la suite.

Commenter cet article