Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Crimson Field. Saison 1. Pilot (UK).

8 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2014-04-07-22h00m22s86.jpg

 

The Crimson Field // Saison 1. Episode 1. Pilot.


ITV a Call the Midwife, une série médicale d’époque centrée une équipe de sage femme. BBC voulait certainement elle aussi sa série médicale d’époque. Elle décide donc de lancer The Crimson Field, se déroulant en France pendant la Première Guerre Mondiale. J’étais donc tout excité à l’idée qu’une série médicale se déroule sur nos terres et que cela soit traité par les anglais. Le résultat est pourtant mitigé pour ma part. Disons que je n’ai jamais été vraiment convaincu par Call the Midwife. Non pas que je doute des qualités indéniables de cette dernière mais disons qu’elle n’a jamais réussi à me donner envie de revenir épisodes après épisodes (et j’en ai vu quatre en tout et pour tout). Peu importe j’étais prêt, paré à toute éventualité et j’avais l’envie d’aimer The Crimson Field. Ce premier épisode n’est pas totalement réussi pour la simple et bonne raison que l’on a l’impression que tout cela a été écrit un peu trop rapidement. Il n’y a pas le soin apporté à la série de la chaîne concurrente dans les dialogues de celle-ci. Je ne renie pas pour autant le potentiel mais c’est aussi un peu trop lisse à mon goût. C’est quelque chose que je pourrais aussi dire sur Call the Midwife mais bon, je vais éviter d’aller trop loin dans les comparaisons. Ne serait-ce que pour le fait que j’avais décidé de regarder cette série sans l’a priori de Call the Midwife.

Le personnel médical, d'une base britannique installée sur les côtes françaises, s'occupe de soigner les soldats blessés au combat pendant la Premiere Guerre mondiale.
vlcsnap-2014-04-07-22h23m20s47.jpgJe pense que The Crimson Field c’est tout simplement pas mon truc. On sent cependant que la série a fait ses recherches et que celle tente d’être historiquement intéressante. C’est bien l’un des rares points qui me donnerait presque envie d’en voir un peu plus. Ecrit par Sarah Phelps, on doit à cette scénariste la dernière adaptation en date de Great Expectations (avec Gillian Anderson et que j’avais beaucoup aimé). Du coup, je me suis dit que j’allais retrouver un peu de cette mini-série dans The Crimson Field. Le résultat n’est pas vraiment là. J’ai tout au long de ce premier épisode voulu chercher quelque chose qui puisse me donner envie de revenir. Peut-être que c’était aussi mon problème, d’avoir cherché à vouloir revenir plutôt que de profiter pleinement de ce premier épisode. Mais quand je commence à chercher quelque chose c’est aussi qu’il y a quelque chose qui manque. L’introduction de The Crimson Field donne déjà le ton. Nous sommes devant une série qui se veut pleine de gentillesse et qui tente d’avoir ses téléspectateurs par les bons sentiments. De ce point de vue là, il n’y a rien à redire.

Sauf que ce n’est pas suffisamment bien écrit à mon goût. La Première Guerre Mondiale est une très belle et bonne trame de fond sauf que voilà, Sarah Phelps ne semble pas vouloir nous en montrer énormément. Du coup on se concentre énormément sur les relations entre les personnages. Peut-être que je ne suis pas non plus la cible de The Crimson Field. Cela pourrait être totalement compréhensible puisque je ne suis pas une femme et ce même si l’on retrouve par exemple Oona Chaplin (Game of Thrones) sous les traits de Kitty. BBC One n’a pas nécessairement réussi sa version à elle de Call the Midwife. Elle a d’ailleurs du mal à copier les succès de sa concurrente plutôt que de nous offrir des histoires originales. Surtout que d’un point de vue purement médical durant la Première Guerre Mondiale, je suis persuadé qu’il y avait de quoi faire pour que l’on n’ait pas l’impression de voir un remake de Call the Midwife. D’autant plus que même si le point de vue féminin (la place des femmes dans la société, leur relation avec les hommes de pouvoir, etc.) est un angle intéressant à la base.

Note : 4/10. En bref, très polissée et malheureusement peu accrocheur. Impossible de ne pas penser à un mauvais remake de Call the Midwife.

Commenter cet article