Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Deep End. Saison 1. Bilan.

20 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

the-deep-end-pilot-L-1.jpg

 

The Deep End // Saison 1. 6 épisodes.

BILAN

 

On nous l'avait annoncé, enfin, ABC l'avait fait : "From the network that brought you Grey's Anatomy". On pouvait donc s'attendre à un truc sympa à regarder et peut être un futur Grey's Anatomy version avocat mais non. C'est vraiment drôle, j'y reviendrait plus tard. Ben oui, The Deep End, ca parle de ça : Sterling Law est un des cabinets juridiques les plus prestigieux de Los Angeles. Chaque année, quatre jeunes diplômés des plus grandes écoles sont recrutés. Ils sont appelés à devenir les meilleurs juristes du monde... ou à exploser en vol. Cette année, les quatre chanceux se nomment Dylan, Addy, Beth et Liam. Ils vont découvrir le système impitoyable de Sterling Law et de son patron, Cliff Huddle, surnommé le "Prince des ténèbres". Le retour au sein de la firme de son partenaire historique Hart Sterling, qui vient de perdre sa femme, va changer la donne... (Allociné).

Je n'ai pas vraiment trouvé un grand plaisir à regarder cette série, alignant simplement les guests stars dans des histoires vides de sens et complètement ennuyante. On est donc très loin de la série judiciaire de l'année : The Good Wife. ABC fait donc ce qu'elle peut avec ses propres moyens. Et des moyens, il y en a. En effet, cette série n'est qu'une clinquante publicité pour des meubles hors de prix, des costumes que personne ne pourra se payer, des bijoux en veut-tu en voilà. Hey, hey les potes d'ABC... c'est pas la crise en ce moment ? Et bien j'ai pas l'impression.

En 6 épisodes on a donc vite fait le tour d'un vide scénaristique complet car le problème ce n'est pas forcément les personnnages mais la construction de leurs intrigues dans la série. Celle qui pour moi a la palme de la pire histoire et bien c'est celle de Billy Zane alias Cliff dans la série et sa futur ex femme. C'est d'un ridicule surtout que Billy Zane, c'est un acteur sans talent et il montre ça comme la clinquante série qu'on tente de nous offrir. Cependant son histoire n'est pas la seule à être ridicule. On aussi Dylan et son histoire avec Beth. La série a tellement annihilé le mâle, l'homme qu'on a l'impression que Dylan n'est pas un homme et qu'il respire le parfum haut de gamme de sa partenaire. Il n'y a pas une seule once de testostérone, tout est passé à la moulinette pour nous donner un truc mou du cul et sans sens de la simple vie de couple. Cependant, il y un personnage qui sort du lot, ouf dans la peau d'une actrice qui a du talent. Oui, il s'agit d'Addy interprêté par la charmante Tina Majorino (Mc dans Veronica Mars). Elle a laisser tomber la mèche violette qu'elle avait dans Veronica Mars pour un tailleur chic et une coiffure coiffée. Son personnage est le moins niais de la série et le plus vivant. On sent la jeunesse de l'avocate, celle qui a peur de faire des gaffes. J'ai bien aimer cette histoire et puis sa storyline était toute simple et correct : son ex revient en ville.

Cependant, cette série franchement, c'est quoi ? Ben j'arrive pas à le savoir. Entre les histoires d'amour, les dossiers des avocats, on suit tellement de truc dans chaque épisode que c'est le bordel. J'arrive vraiment pas à comprendre pourquoi on nous plonge la tête la première dans 15 histoires différentes par épisode mais bon, ABC nous a livré une série bouche trou. Et oui, faut pas se leurer, elle avait besoin d'une série alors elle demande au chômeur David Hemingson (Kitchen Confidential) de lui pondre une série sans intérêt. C'est surfait, on n'est pas humain, on est plus vodka que whisky, plus bas de gamme que chic. Malgré le clinquant que veut faire la série, c'est raté. On est simplement dans un véritable stéréotype des avocats et d'un business. C'est très peu représentatif et je vous conseilles vivement de passer votre chemin si un jour cette série s'offre à vous.

 

Note : 2/10. En bref, en dépis d'un seul bon personnage, la série est une vraie coquille vide.

Commenter cet article