Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Deep End. Saison 1. Episode 1. Pilot.

14 Février 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

cast-of-the-deep-end
The Deep End // Saison 1. Episode 1. Pilot.

Après avoir vu le pilote de cette série je me suis dit une chose : à la manière de Flash Forward essayant de faire du Lost, The Deep End tente de faire du Grey's Anatomy. Et c'est bête mais c'est raté. Si les personnages sont intéressant et ont des destins qui mériterait un peu plus d'être creusé, que les parties de jambes en l'air soient plus intéressante, les prises de bec plus pimentées, ... une série qui ne séduit pas de ce côté. Ensuite, la présence de Lexi Grey en guest dans ce pilote, c'est aussi moyen. Elle n'arrive pas du tout à jouer ce rôle de femme voulant la garde de son fils au profit de la grand mère de celui ci. Si je pouvais décrypter cette série, je me demande ce que je pourrais vous conseillez sinon un casting de mannequins ne sachant pas vraiment jouer la comédie. De plus, Mechab Brook, le Matthew de la saison 2 de Desperate Housewives retrouvant du travail, dans une série aussi moyenne que The Deep End, on voit a quel point c'est pathétique. De plus, Billy Zane, tentant de se racheter une conduite et surtout une présence ou même un revenu, quelle idée de prendre un acteur has been pour une série sensée être aussi jeune que The Deep End, censée accrochée les téléspectateurs. Dommage encore une fois, c'est raté. En plus, il n'arrive pas du tout à être à la hauteur du rôle qu'on lui donne : le prince de Ténèbres du cabinet d'avocat. C'est encore un gros raté.
Ensuite, au tour du scénario, plat et vide, aucune phrase de retient notre attention et c'est bien dommage. Grey's avait dès la saison 1 sont lot de phrases cultes et réussies, ses personnages atypiques qu'on avaient envie de retrouver chaque semaines. Là, c'est raté. Oups, encore quelques chose de raté.
Puis, une série judiciaire qui n'a rien d'une série judiciaire. C'est encore un raté dans The Deep End. Se concentrant sur les histoires d'amour, sexuelles et problèmes de la vie de nos personnages, la série en oublie ses cas juridiques (contrairement à Grey's qui sait allier les deux avec brio). C'est encore un caillou, un gros problème, un gros caillou dans la marre. The Deep End fini donc par porter son nom, un nom vraiment bien choisi surtout que dans tous les sens elle s'enfonce au plus profond de la fin.

Note : 3/10. En bref, loin d'être passionnante mais ayant quelques petites idées derrière la tête. Je laisserais bien une chance à cette série. A voir l'épisode 2 et l'évolution de la série. En tout cas, la présentation de The Deep End est pas très réussie.

Commenter cet article