Critiques Séries : The Defenders. Saison 1. Episode 3.

vlcsnap-2010-10-11-22h21m38s45.png

 

The Defenders // Saison 1. Episode 3. Nevada vs. Carter.


Sympathique, faisant son travail, voilà un épisode qui rappelle combien les séries judiciaires sont peu présente à la télévision américaine au final. Noyées entre les sitcoms et les cop show, on oublie les legal drama, rappelant un peu l'esprit pancake de Boston Legal. Dans ce nouvel épisode, Nick doit défendre une strip-teaseuse accusé de sollicitation sexuelles. Pendant ce temps, Pete est forcé de prendre un cas indésirable après avoir perdu une main au poker.
Entre les guests de Sam Jones III (Smallville) ou de Michael Terry (Bones) l'affaire de Pete était sympathique. Car de toute façon, Jerry O'Connell est drôle et funny, il fait passer le temps parfaitement. Ses petits jeux dans le tribunal sont toujours sympathiques sans parler de la scène d'ouverture au poker. J'aime bien cette idée du personnage qui fait je m'en foutiste et qui finalement est assez sérieux dans son travail.
Dans l'autre partie de l'épisode, Belushi est là pour apporter sa petite "touch" personnelle. Je l'aime bien (même si j'ai détesté According to Jim). Il pourrait être le descendant de Shatner non ? En tout cas j'aimerais bien qu'il le soit car il apporte un peu de bonne humeur et de légèreté à la série tout en restant sérieux lors des procès. C'est de toute façon le personnage le plus responsable de deux et on le voit quand Pete doit arrêter de défendre son client à cause d'une petite "altercation" avec un témoin. Au final cet épisode était l'exemple parfait de ce qu'est la détente judiciaire made in CBS.

Note : 6/10. En bref, drôle et sympathique, ça détente et ça fait son boulot.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article