Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Defenders. Saison 1. Pilot.

23 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2010-09-23-16h03m00s112.png

 

The Defenders // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Vous êtes fan des séries judiciaires classiques, passez votre chemin. Vous n'aimez pas Jerry O'Connell et dans une certaine mesure Jim Belushi ? Passez votre chemin. Vous n'aimez pas l'ambiance de Las Vegas ? Passez votre chemin. Voilà ce que je devais vous dire avant de débuter car The Defenders c'est typiquement le genre de série judiciaire qui ne se prend pas forcément au sérieux, malgré le fait que ce soit assez conventionnel, mais on est sur CBS. La folie est assez présente pour que le duo O'Connell / Belushi fonctionne et moi, je les adorent tous les deux.
Deux brillants mais arrogants avocats de Las Vegas vont aussi loin qu'ils le peuvent pour défendre leurs clients. A la tête de leur propre cabinet, Nick Morelli et Pete Kaczmarek ont une clientèle très éclectique, attirée par l'appât du gain. Si Nick est un défenseur consciencieux traitant toutes les affaires - petites ou grandes - de façon égale, Pete, son partenaire, est davantage motivé par son amour pour les voitures de sport, les belles femmes et les vêtements de haute-couture. Le duo est rejoint par une nouvelle associée, Lisa Tyler, au passé peu glorieux. Et enfin, l'ingénue Zoe, la jeune assistante prête à tout pour plaire à ses patrons, complète le tableau de la firme Morelli & Kaczmarek. Bienvenue dans la ville du péché...
L'ambiance de la série est soignée. On est tout de suite mis dans le tourbillon de la ville où tout est permis, de la ville où tout ce qui s'y déroule, reste secret. On le voit bien, le cabinet de Morelli & Kaczmarek s'occupent d'affaire d'annulation de mariage, de contrat d'agent, etc... en bref, des affaires classiques à Las Vegas. En tout cas, avec moi l'ambiance fonctionne. C'est pas étouffant, c'est réjouissant, c'est en bref la série judiciaire pour s'éclater, se divertir et prendre son pied comme Pete avec Meredith (Natalie Zea). Tous les deux ils font de sales draps. Bien sûr le personnage de Nick (James Belushi) est lui aussi le parfait achétype de l'avocat les mains dans les poche et qui s'en sort ici en jetant son café sur la chemise de Pete ou d'un témoin en pleine audience. C'était savoureux et totalement improbable dans la vraie vie d'une cour de justice, sans parler de son outrage au juge, qui était lui aussi bien piqué.
Bref, l'intrigue de l'épisode n'avait rien de vraiment palpitante mais au contraire de Outlaw, autre série judiciaire (mais très mauvaise) lancée cette année, le cas était servi par le duo et on se prendre facile au jeu. On a l'impression qu'ils brassent l'air, ce qui à l'air d'être l'avis de Lisa, une nouvelle dans le cabinet de Pete et Nick. On n'a pas vraiment l'impression qu'ils travaillent (enfin, si, une fois, la nuit, ils font une table ronde, ce qui a permis à Pete de devoir quitter Meredith alors que ça commençait à être un peu chaud entre les deux. Servi par un bon casting et surtout un duo qui fonctionne à merveille, The Defenders est une sauce qui prend, bien que le côté assez sobre et conventionnel de la chose puisse me faire penser que le tout a été lissé au passage. C'est dommage mais j'espère que la folie O'Connell / Belushi sera ascendante dans la suite de la saison et je serais là pour regarder.

Note : 7/10. En bref, j'aime les séries judiciaires et The Defenders, en brisant un peu les codes déontologiques arrive aussi bien à faire rire que captivé.

Commenter cet article