Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Divide. Saison 1. Episode 3. Facts are the Enemy.

30 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-25-01h32m27s109.jpg

 

The Divide // Saison 1. Episode 3. Facts Are the Enemy.


Après deux épisodes plutôt prometteurs, je dois avouer que j’avais assez hâte de voir ce que The Divide avait dans le ventre. Car ce troisième épisode ne pouvait qu’être décisif pour la série. Le résultat est bel et bien au rendez-vous, grâce à une belle énergie. Le casting est en forme et c’est tout ce que l’on pouvait attendre de leur part. On a donc tout un tas de choses plutôt intéressantes qui font évoluer les personnages et la trame de la saison. J’aime bien le personnage de Christina Rosa par exemple. C’est quelqu’un d’attachant au premier abord. En tout cas on a envie qu’elle s’en sorte dans son aventure. Je me demande cependant ce que cela pourrait donner dans une seconde saison (car oui, je réfléchis déjà sur le long terme). Du coup, Christina est quelqu’un d’appréciable dans son ensemble et son duo avec Clark Rylance fonctionne plutôt bien dans son ensemble. Ils vont donc interviewer Terry sur comment il a connu Jared. Il va leur dire qu’il était homme plus âgé dans le voisinage qui voulait toujours entrer dans le gang mais personne ne l’avait pris au sérieux.Toute cette petite histoire était plutôt bien fichue même si je dois avouer que le côté cas de la semaine est parfois un peu facile et répétitive. Sauf que The Divide parvient aussi à creuser l’aspect psychologique des personnages.

Je parle bien entendu de Christina et Clark. J’ai bien aimé aussi les questions de Terry qui au fond sont bien posées au bon moment. On sent que The Divide ne cherche pas à développer des intrigues judiciaires sans creuser le fond. Le but est que les cas de la semaine aident les autres à évoluer et grandir. C’est là que The Innocence Initiative prend tout son intérêt. Les cas font réfléchir bien au delà d’une mécanique préremplie. Et c’est tout ce que j’attends de la part d’une telle série au fond. Car c’est la preuve qu’il y a largement de quoi faire et que le tout fonctionne bien. Clark et Christina ont beau former un duo très classique de séries policières et judiciaires, d’un autre côté leur évolution est différente de ce que l’on a l’habitude de voir. Notamment car The Divide parvient justement à éviter les pièges du genre. Terry de son côté était un cas plutôt bien ficelé et j’aime bien ce que la série tente de faire avec lui, que cela soit dans son univers actuel ou encore par rapport aux interrogatoires qui sont aussi très importants dans une telle série. Il faudrait aussi que The Divide creuse peut-être un peu plus sa mythologie. Ce n’est pas tout de remettre en cause le système judiciaire américain (et sa faille avec les cas d’innocents) il faudrait aussi que l’inverse fonctionne, qu’un coupable sorte.
vlcsnap-2014-07-25-01h32m26s102.jpgLa fin de l’épisode me plaît beaucoup cependant. Car Adam Page n’avait pas forcément prouvé tout son intérêt dans les deux premiers épisodes. C’est là qu’il joue son rôle le plus important, dans ce cliffangher. Je suis cependant un peu plus septique vis à vis de Jenny. Cette dernière est difficile à cerner. Je ne sais pas trop ce qui se passe mais l’actrice semble tellement inerte par moment. Ce n’est pour le moment pas un grand défaut de The Divide mais je pense qu’il faudrait aussi donner un peu plus de folie à cet ensemble. Globalement, cet épisode fonctionne donc plutôt bien et donne envie de voir la suite. Il y a des bonnes questions sont qui posées et puis les personnages sont au rendez-vous. On a envie d’en savoir un peu plus sur le cas de la saison, celui de Jared bien évidemment. Mais avant d’en apprendre un peu plus, The Divide semble attendre de donner une chance à chacun des personnages d’exprimer ses sentiments vis à vis de ce qui se passe dans le paysage judiciaire américain. C’est un angle qui me plaît et j’ai envie de faire confiance à Richard LaGravenese qui au fond n’est pas un mauvais scénariste et qui semblait avoir ici une idée bien plus grande de sa série que le pilote ne le laissait à penser.

Note : 6/10. En bref, pour le moment The Divide évolue dans la bonne direction.

Commenter cet article