Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fades. Saison 1. Episodes 2 et 3.

8 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-10-08-23h44m53s149.png

 

The Fades // Saison 1. Episodes 2 et 3. Episode Two / Episode Three.


Après un pilote plutôt intéressant, cette série fantastique ouvre les portes de son monde petit à petit, et perd parfois le téléspectateur ce qui est à mon sens bien dommage. Cependant, l'efficacité reste présente et surtout, j'aime beaucoup les personnages. C'est aussi ce qui fait tout dans cette série, bien plus que son sujet, c'est dire leur qualité d'écriture. C'est là que le développement de la relation entre Paul et Mac, les deux meilleurs amis devient la quintessence même de la série. On se retrouve face à quelque chose d'adolescent mais avec une réflexion adulte derrière le tout. J'ai notamment beaucoup aimé le second épisode pour toutes les péripéties qu'ils vont vivres ensemble. Il y aussi eu l'anniversaire de Mac qui Paul a loupé. Encore une histoire à raconter. Et en parlant de ça, le pilote était pas forcément hyper explicatif, malgré son intérêt porté pour l'identité très adolescente de la série. Alors je suis content que cela se déroule de cette façon, d'autant plus qu'on est sur BBC Three (c'est pas One, c'est sûr, mais bon).
vlcsnap-2011-10-09-00h46m57s11.pngLes deux épisodes permettent aussi de créer des liens entre Paul et Helen. L'idée était là aussi excellente et bien menée de bout en bout par l'histoire. Je trouve même que l'énergie qui se dégage de ce petit couple sympathique, et notamment au détour d'un baiser dans le second épisode, ou d'une critique de Twilight :

Helen - "Twilight is my favorite film"
Paul - "From all the films in the world you pick Twiglets? Which one? You can't say all of them"
Helen - "Would you separate Star Wars?"
Paul - "Look, there's things in them I like, admire even. But as Mac says, there's a huge flaw. The Cullens shouldn't be going to school. I mean, A, OK, the film goes out of its way to show that Edward has graduated from dozens of high schools, you know, caps on the wall, so it's not like he needs to be there for academic reasons. And B, they clearly cast an actor who needs to shave twice a day, so it's not like they'd struggle to lie to the authorities. And C, which is, um…"


vlcsnap-2011-10-08-23h48m07s43.pngL'ensemble raisonne juste et salutaire au genre qui de nos jours se perd dans les séries de The CW, dernière du genre, The Secret Circle, véritable tare bien que certaines qualités sont là. Par ailleurs, Paul est toujours entrain de découvrir qu'il est au fond de lui un ange. L'apparition de ses ailes est un grand moment de télévision puisque c'est quand il va s'astiquer le haricot que tout va sortir. La scène est fun. On a d'autres scènes plus drôles, entre les personnages adolescents. C'est un des points forts de cette série. Elle a réussie a créer une vraie dynamique autour de ça, et c'est efficace. Je suis sûr que sans le fantastique tout entier avec les adultes, la série serait encore meilleure car il faut se l'avouer : ils gâchent le plaisir.

Après c'est certain, l'intrigue bien que mystérieuse dans le premier épisode, me rappelle ici Fallen avec Paul Wesley. Paul qui découvre grâce à un certain Eric (un fantôme et ancien chasseur de Fade ou Angelic comme on les appellent dans la série) qu'il est le garçon élu dans une guerre contre le mal. Alors oui, dit comme ça, ça pue vraiment, mais dans la série ça passe pas mal du tout. La relation entre Neil et Paul est assez complexe, et complexifiée par le scénario. Ce qui au fond est dommage car le côté upper-fantastique de la série se donne un air trop sérieux par moment qui me rappelle à quel point les anglais peuvent être un peu moyen de cette façon (genre Demons ou Hex la malédiction).
vlcsnap-2011-10-09-00h31m52s183.pngAu final, on découvre petit à petit un univers qui prend place sans problème, trop facilement, mais gardant tout de même quelques mystères pour complexifier l'histoire. Cependant les personnages adolescents sont tellement bien travaillés dans la série qu'on a l'impression d'être face à du génie teenage. J'espère que la série renouvelée - oui, déjà - car mon plaisir est vraiment intégral. J'espère aussi que la fin de cette première saison sera suffisante à elle même vu le côté bancal de certains pans de l'histoire mais j'ai confiance en le scénariste de la série, qui semble tenir son sujet.

Note : 6/10. En bref, une série fantasque et fantasmagorique. Proche d'une culture geekette sympa instaurant un univers fantastique parfois maladroit mais malgré tout intéressant.

Commenter cet article