Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fades. Saison 1. Episodes 4 et 5.

22 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-10-22-23h53m44s124.png

 

The Fades // Saison 1. Episodes 4 et 5. Episode Four / Episode Five.


Cette série me rappelle un peu Horribilis ou encore L'invasion des Profanateurs de Sépultures. Je dois dans un premier temps revenir sur John, le personnage de Joe Dempsie qui est juste parfait. La maîtrise de celui ci est tellement excellent que j'ai envie d'en voir encore plus. Chaque épisode se clôture sur un cliffangher toujours très prenant. Je me demande d'ailleurs ce que les scénaristes mangent, mais ça doit être du lion. Et pour en revenir à Joe Dempsie, il a bien changé depuis l'époque Skins quand même. Il est maintenant plus adulte et dans la peau d'un méchant à sa hauteur. Je m'attendais pas forcément à le voir dans cette position là, mais je valide. Et puis il a vraiment la classe. Son apparition dans l'épisode précédent était déjà une aubaine mais tout monte en puissance, notamment dans la scène finale de l'épisode 5, dans son face à face avec Paul. The Fades n'est pas une petite série, elle a tout d'une grande, même les moyens, puisque quand on regarde les épisodes, on a vraiment l'impression d'être face à une série de grande envergure. Ce qui me rassure.
vlcsnap-2011-10-22-23h29m35s231.pngvlcsnap-2011-10-23-00h16m19s111.pngJ'ai entendu certaines personnes reprocher à la série d'être ennuyeuse par moment. Personnellement je trouve qu'au contraire le propos se tient avec une partie fun, une partie action, une parti mystère. Un épisode de The Fades se découpe en plusieurs parties, tout en regroupant certains faits. Je pense notamment à l'épisode 4 avec Paul dans le coma, c'était excellent. Cet épisode prend tous les éléments mis en avant dans les trois premiers épisodes qui ont servis de mise en place pour fourmiller de twists, de retournements de situations, et de moments WTF. Il y avait des fois où je me suis dit : mais où sommes nous ? Qu'est ce que je fais là ? Je repense alors à la scène de John tout nu qui va boire l'eau à vache dans les prés. Cette scène restera dans ma mémoire. C'était à la fois drôle et incongru. Je m'y attendais pas. The Fades fait ressortir donc de la violence certes mais avec l'humour anglais, et leur manière d'écrire les choses. On est pas face à un revival de Buffy comme certains critiques anglais aurait pu le prétendre, mais à une série dont l'entité est très bien construite jusqu'ici.

La bataille à venir se dessine petit à petit. Et c'est notamment dans l'épisode 5 que le climax est atteint. Toute la partie dans le lycée était tonitruante et m'a vraiment scotché. Je suis content de voir qu'une série comme celle ci peut être à la hauteur de ses ambitions. Franchement, il y a des moments que j'aime pas aussi, mais je la trouve tout de même presque parfaite sur ce qu'elle veut nous dire. C'est un équilibre entre l'humanité même de la série, avec l'horreur de la guerre vu à travers un jeune médium qui a encore pas mal de choses à nous raconter. Bien sûr que le scénario a ses faiblesses, et je pense à l'épisode 4 et au réveil de Paul, très mal avancé par l'histoire, mais peu importe, il y a de l'action, et pas de moments de répit. Je regrette qu'on soit dans le format anglais par moment, car 6 épisodes c'est très peu pour développer une série de cette envergure, qui a parfois besoin de temps pour laisser le téléspectateur s'accrocher.
vlcsnap-2011-10-23-00h58m33s99vlcsnap-2011-10-23-01h05m06s188.pngCar oui, avec cette série il faut vraiment s'accrocher pour tout encaisser et comprendre. Le fait que la ville soit évacuée va permettre au dernier épisode de se concentrer sur la bataille et non plus sauver des gens (enfin, sauver toute la population quoi). Le cliffangher autour de Mac est pas mal, j'ai hâte de voir ce qu'il peut bien nous réserver lui aussi surtout qu'il est maintenant pris en otage. Reste également le personnage de Neil, qui pourrait bien connaître un destin pas très joyeux. Tout du moins, je ne pense pas que ce sera le cas. Au final, The Fades montre une fois de plus avec ces deux épisodes qu'elle est une valeur sûre, et qu'elle est même un vrai petit phénomène anglais. C'est beau, soigné, et derrière tout ce côté sobriquet se cache une série fantastique qui mêle des thèmes adultes à un propos plus jeune et à la mode.

Note : 8/10. En bref, une série qui est à mon sens déjà un phénomène. The Fades est la révélation anglaise de la rentrée.

Commenter cet article