Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Finder. Saison 1. Episode 11. The Inheritance

28 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-04-28-18h55m54s243.png

 

The Finder // Saison 1. Episode 11. The Inheritance.


Cet épisode était correct, voire même un peu trop banal à mon goût. En effet, je pense que The Finder nous a habitué à mieux. Cette fois, Isabel demande l'aide de Walter afin qu'il l'aide à retrouver l'héritage d'une jeune femme, Joyce Wethersby dont le père est mort récemment. Le seul truc vraiment intéressant dans cette histoire c'est le personnage de Joyce. Elle est un peu folle dans sa tête, et cela suffit à être fun. Mais au fond, l'intrigue de l'héritage manquait réellement d'un truc en plus. Même si on nous offre quelques bons moments au début de l'épisode (notamment avec le serpent, ou encore le tranquillisant), petit à petit l'épisode rame pour trouver des trucs intéressants à nous dire. Comme si on avait déjà résolu l'affaire et que l'on ne pouvait pas en dire d'autre chose, donc il faut meubler. Et The Finder a en quelque sorte toujours eu du mal avec le remplissage (comme la grande soeur Bones d'ailleurs, mais dans un registre bien différent). Si The Finder peut se permettre des tonnes de choses décalées, elle n'en utilise d'une infime partie.

Je pense sincèrement que la série gagnerait à être meilleure avec des scènes plus cinglées. J'ai envie de voir Walter péter un plomb. Walter m'a tout de même fait rire. La partie avec le cobra était très sympathique. Elle permet d'apporter ce que l'on attend de cette série, ce divertissement futile et sans prise de tête. Evidemment, ils auraient pu rendre la scène un peu plus drôle (notamment par les dialogues qui sont d'une banalité navrante), mais je ne vais pas bouder mon plaisir. Ensuite on a également eu le coup du tranquillisant (à deux reprises, dont une à la fin de l'épisode). J'ai adoré sur le coup, mais il est vrai qu'au fond, ce n'est pas non plus exceptionnel. Ce qui permet à cette histoire d'être sympa c'est Geoff Stults. L'acteur joue à fond son rôle et du coup, le plaisir pris est entier. Mais j'attends peut être un peu trop de choses de The Finder par moment. J'ai l'impression aussi que la série pourrait être bien mieux écrite et alors se lâcher un peu plus.
vlcsnap-2012-04-28-18h59m33s132.pngJ'en viens également à Leo, qui reste l'homme de l'ombre dans cet épisode. Il n'a pas beaucoup d'interventions. En effet, étant donner que c'est Isabel qui demande de l'aide à Walter, c'est elle qui lui vole la vedette. Malgré tout, j'ai trouvé les scènes de Leo assez cocasses dans leur genre. Son côté brute épaisse arrive à être bien exploité dans la série, tout en fondant malheureusement dans le pathos par moment. Mais ce n'est qu'un détail car j'aime bien son intrigue à lui. Enfin, Willa. Cette dernière va encore se mettre dans la panade. J'ai cette délicate impression qu'elle va se retrouver être le cas de la dernière enquête de la saison. C'est gros comme une maison, elle est mise à l'écart exprès dans d'autres intrigues. C'est logique que de toute façon, d'un jour où l'autre, elle sera le centre d'attention de la série durant tout un épisode. Pas que j'attende ce moment avec impatience, mais je suis curieux de voir ce qu'ils pourront faire de ce personnage.

Note : 5/10. En bref, mouais bof.

Commenter cet article