Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Finder. Saison 1. Episode 2. Bullets.

20 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-20-21h37m29s31.png

 

The Finder // Saison 1. Episode 2. Bullets.


Après un pilote bien sympathique qui ne m'a pas déçu, ce nouvel épisode m'a pas totalement convaincu et pour faute, il y avait John Francis Daley de Bones, alias le Dr Sweets dans l'épisode. Quelle idée d'invité l'un des pires membres du cast de Bones dans son spin off ? Telle est la question. Cette invitation était sûrement là pour rappeler que Bones et The Finder sont liées alors qu'au final, rien ne les lient vraiment mis à part la mécanique de développement des intrigues de la semaine (et encore, ici c'est bien plus original). J'ai bien aimé pas mal de choses dans cet épisode malgré tout. La première chose c'est la référence à Miami Vice en les acteurs Greg Evigan et Marion Van Peebles. Ces deux petites guest étaient de jolis clin d'oeil à la série des années 80 (d'ailleurs, cela me rappelle que je n'ai vu que les deux premières saisons de Miami Vice à mon grand regret car j'avais trouvé cette série bien sympathique mais la flemme de chercher les autres épisodes et puis une pile de nouveaux épisodes s'accumulant… j'ai abandonné). Même si l'épisode partait donc du mauvais pied, il n'était pas totalement mauvais. Car Sweets arrive à trouver sa place dans la série, et surtout à se détacher de Bones, étrangement je dirais.

Et même, Sweets était une tout autre personne dans cette série. Mon grand regret vient de leur inutilité. Dans ce nouvel épisode, un ancien prisonnier demande l'aide de Walter afin de retrouver une balle qui pourrait prouver son innocence juste quelques jours avant son exécution. L'affaire nous offre de bons moments et notamment avec les deux guest de Miami Vice ou encore le petite Gina Torres reconvertie en chanteuse du dimanche dans un club. La scène était d'ailleurs très marrante. Mais dans cette série, heureusement que les personnages sont là et bien évidemment, Walter incarné par un Geoff Stults toujours en pleine forme. Walter est un grand gamin qui fait tout ce qu'il veut. Et Leo est toujours là pour terminer le duo avec une bonne dynamique. Comme à son habitude, la série nous offre donc un cas classique à la résolution classique mais bon, la machine change entre Bones et The Finder. Je n'ai pas l'impression de retrouver deux séries des mêmes créateurs. Je ne sais pas trop si la série est trop simple (la résolution se termine quand même en terrine de poisson).
vlcsnap-2012-01-20-22h02m38s11.png
Walter - "If I've got to find something, I'll find it or I'll die trying"

Ainsi, on nous offre aussi une petite histoire autour de Willa. Cette dernière organise une soirée et va avoir des problèmes. Comme toute logique l'aurait voulu. "Bullets" était donc un épisode sympathique d'un côté mais gâché par la présence de Sweets (même si il est bien moins énervant dans cette série que dans Bones, ce qui est un tantinet étrange mais pas dénué d'intérêt non plus). Je suis donc toujours ravi que le soleil de Miami est toujours là pour soutenir les projets les plus farfelus de Walter quand il tente de retrouver un objet. Forcément, avec la petite phrase qu'il cite à la fin de l'épisode (et que je vous cite au dessus de ce paragraphe), je pense qu'il y a quelque chose qu'il n'a jamais retrouvé et qu'il cherche encore (ce sera très certainement la trame générale de la série). Aller, rendez vous la semaine prochaine pour une nouvelle dose de Walter et Leo, et le reste...

Note : 5.5/10. En bref, un second épisode arrivant à convaincre par des petits détails.

Commenter cet article