Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Finder. Saison 1. Episode 4. Swing And a Miss.

4 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-04-22h41m31s179.png

 

The Finder // Saison 1. Episode 4. Swing and a Miss.


Le nouveau petit ami d'Isabel, Frank, une grande star du baseball se fait cambrioler des objets de valeur dont des chaussettes porte bonheur qu'il aimerait bien récupérer. Frank demande alors à Isabel si elle ne connaîtrait pas quelqu'un qui pourrait s'en charger et il se trouve qu'elle a l'homme de la situation : Walter. Ce dernier va partir à la recherche de ces divers objets. Ce nouvel épisode de The Finder apparaît clairement comme le meilleur jusqu'ici. J'ai passé un très bon moment en la compagnie des personnages, tous bien utilisés même si Isabel n'a qu'un rôle annexe et presque transparent à certains moments. Ce n'est pas pour autant que les autres sont en reste. Je pense notamment à Willa et ses problèmes qui vont refaire surface avant de se retrouver noyer pour de bon dans une fusillade assez drôle. Les trois mecs qui s'entretue s'était quand même du grand n'importe quoi mais c'est terriblement fun. "Swing and a Miss" était vraiment un épisode sympathique dans son genre.

Ce que j'aime avant tout dans The Finder c'est Walter. Geoff Stults est tout bonnement excellent dans son rôle et je pense qu'il tient même le rôle de sa carrière à la télévision tout du moins. Il s'amuse et c'est ça qui pour moi fait d'un acteur un bon acteur. Si il ne s'amuse pas à faire ce qu'il fait, alors il est fini. C'est un peu comme Nicolas Cage quoi, ce dernier a compris qu'il pouvait s'amuser au cinéma plutôt que de faire des films sérieux qu'il ne va pas aimer (certes, d'autres acteurs s'y prennent bien et prennent aussi leur pied en faisant des films très sérieux). The Finder nous offre une quête pour ces objets qui était très bien tenue du début à la fin. Je n'ai pas vu le temps passé et c'est déjà un très bon point. J'ai notamment bien aimé quelques passages un peu hors norme comme la petite partie de baseball avec Walter et le reste de l'équipe où Willa sert un peu de punching ball. Ou encore la scène en sépia. C'était complètement out avec l'épisode mais à l'instar de la scène "Cendrillon" dans l'épisode précédent et autres, The Finder trouve le moyen d'être cool avec des trucs un peu borderline.
vlcsnap-2012-02-04-22h15m55s174.pngLeo et Walter qui décident de prendre Willa sur l'affaire afin de gagner sa confiance a permis également de faire participer un peu plus le personnage à la vie de la série alors que depuis le début ses interventions étaient assez pauvre. Et la faute c'est que son intrigue était totalement déconnectée du reste du groupe. Au final, ce nouvel épisode de The Finder était vraiment bon. Le fun explose à tous les coins de rue, et je pense que c'est la première fois que j'ai réellement vu Michael Clarke Duncan s'amuser à fond dans la série. Rien que dans il tire sur la parabole c'était un grand moment de rire ou encore le coup avec son pauvre jukebox. Je pense que l'on peut attendre donc des trucs encore mieux de cette série que le simple divertissement qu'elle nous offre. Je rêve d'un épisode surréaliste où Walter et Leo s'amuserait vraiment encore plus, au beau milieu d'un grand parcours énergique.

Note : 7/10. En bref, il fait beau, chaud, c'est fun, que demander de plus.

Commenter cet article