Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Finder. Saison 1. Episode 6. Little Green Men.

24 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-24-21h50m53s26.png

 

The Finder // Saison 1. Episode 6. Little Green Men.


Afin de compléter la panoplie des guest star de Bones dans The Finder, il fallait bien évidemment le Dr Jack Hodgins. Ce personnage est devenu ennuyeux et chiant dans Bones, mais là, il était plutôt cool. En fait, quand il n'est pas avec Angela, je crois que tout se passe bien. Le soucis c'est elle, pas lui. En tout cas, la dynamique entre Hodgins et Walter était là. On sent que les personnages prennent plaisir et l'intrigue, très farfelue sur les bords, permet là aussi de passer un bon moment. Je ne suis donc logiquement pas déçu du voyage. Mais pourquoi faire venir Hodgins car il fallait une raison logique et… c'est là que cela coince un peu. Tout d'un coup, Hodgins demande l'aide de Walter afin de retrouver les restes d'un vaisseaux aliens que deux astronautes ont réussi à voir lors de leur dernière mission, mais dont le gouvernement nie l'existence (évidemment). Même si l'explication de départ est bancale et foireuse, j'ai trouvé l'idée fun. Je suis un adepte des théories fumeuses sur les aliens dont les américains aiment bien titiller le gouvernement. Mais même si tout n'est pas bon à prendre (on se souvient de la terrible mauvaise idée que fût Indiana Jones 4 par exemple), la quête de Walter était simpliste, et pas désagréable. C'est sûrement ce qui a sauver l'épisode.

Mais The Finder c'est un divertissement avant tout. C'est pourquoi elle livre dans le grandiloquent avec des blagues assez moyennes mais qui font mouches, sur le pouce seulement. Walter va rencontrer Pope dans cet épisode, un personnage intéressant. En tout cas, Eric Roberts a livré la meilleure partie de l'épisode avec son personnage. J'aime bien l'acteur, car il n'a peur de rien en terme de rôles et ici c'est de l'or en barre. Il est à la fois dans un bon rôle pour lui, mais aussi il est fun. C'est très important dans cette série de ne pas ennuyer au beau milieu de phrases pompeuses. Là ce n'est pas le cas, The Finder trouve le bon ton pour nous parler et c'est sûrement ce qui m'a fait encore plus apprécier l'épisode. Car ce n'est pas fondamentalement une mauvaise série cette petite. C'est juste qu'elle manque d'un booster. Elle manque d'un truc dans le scénario, qui fait qu'elle n'est pas complète. Pour divertir il en faut plus, plus qu'un bon générique en sommes.
vlcsnap-2012-02-24-22h12m33s230.pngPetit à petit l'épisode nous offre quelque chose de correct et les face à face se multiplient. Hodgins est donc sur le terrain avec Walter ce qui va permettre aussi de jouer l'interaction. C'est là que l'épisode pèche car une petite interaction avec le Smithsonian ou plutôt l'institut Jefferson aurait été la bienvenue (comme voir Brennan derrière une webcam par exemple - oui, car Angela je veux pas la voir, elle m'énerve, beaucoup). Au final, ce nouvel épisode de The Finder était très cool, très sympathique. Il permet aussi de s'intéresser à Willia et Timo. Oncle Shadrach veut que les deux se marient avant la fin de l'année. Cette histoire aurait pu être un peu mieux car elle plombe le rythme de l'épisode. Et c'est dommage, sans ça l'épisode aurait pu être bien plus fun à mon avis.

Note : 6/10. En bref, un épisode qui permet à Hodgins d'être fun. Et c'était pas gagné.

Commenter cet article