Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Firm. Saison 1. Episode 5.

27 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-27-18h43m49s121.png

 

The Firm // Saison 1. Episode 5. Chapter Five.


Il y a quelque chose qui me fait toujours rire quand je vois cette série c'est Ray McDeere, le frère de Mitch. Dans le film c'était David Strathairn qui incarnait le frère de celui ci et là c'est Callum Keith Rennie. Bon, ce n'est pas la même qualité d'acteur certes mais c'est surtout la différence d'âge entre les deux acteurs qui me surprend. Mais bon, ce n'est qu'un détail. Dans ce chapitre cinq, la série revient donc sur les évènements en flashforward mais nous livre moins de minutes (il faut dire que c'est dans trois semaines que les évènements vont avoir lieu comme l'indique le timecode, du coup… on se doute bien que la série va être très rapide et que l'ensemble des éléments va être développé. Premier élément donc, Mitch se fait arrêté pour meurtre mais uniquement sur présomption puisque l'on sait qu'il n'a pas tué cet homme dans la chambre d'hôtel mais qu'il s'est bel et bien suicidé donc cela donne un peu de choses à se mettre sous la dent niveau action pour un rien (ou presque). The Firm est une série qui a du mal à concilier ses divers aspects, tout semble "over the place", et les personnages jongles entre les intrigues sans vraiment donner de sens clair à ce qu'ils font. C'est bien évidemment le soucis de Mitch, qui est au four et au moulin et au final, on ne retient pas grand chose des épisodes.

Abby prend cependant une place un peu plus importante dans cet épisode, Molly Parker était donc bel et bien gardée sur la touche pour être remise en avant un peu plus tard. Ce n'est pas quelque chose qui me déplaît puisqu'elle est plutôt bien utilisée dans l'épisode. Abby prend donc la tête de la firme McDeere et ce n'était pas une mince affaire au début. Au début elle est là, épouse aimante, à donner des cours au l'école de Claire, et puis bim… tout d'un coup elle est propulsée sous les feux de la rampes. Ce n'est pas forcément ce qui me plaît le plus mais pourquoi pas. Cela reste vraiment quelque chose d'intéressant qui peut enfin permettre à Molly Parker de montrer ce dont elle est capable car elle rame un peu depuis le début pour nous intéresser à elle et son statut d'épouse (alors que dans le film, son personnage est bien plus pertinent). J'ai également bien aimé la relation très amicale qu'il y a entre Mitch et son client dans l'épisode. Même si l'affaire pour meurtre n'était pas vraiment ce que j'ai adoré et puis la résolution était tellement simpliste à faire qu'il ne fallait pas trop réfléchir pour en connaître le dénouement. Ainsi, Mitch va se retrouver avec un client qui est prêt à aller en prison pour un crime qu'il n'a pas commis.
vlcsnap-2012-01-27-18h43m47s97.pngEnfin, j'aime de plus en plus Ray mais il faut qu'il soit plus actif dans la série. Son personnage prend de la place, une place non négligeable car en plus d'être le frère de Mitch c'est aussi quelqu'un qui a des facultés intéressantes de détectives. Donc, il faut l'utiliser à bon escient. Callum Keith Rennie pourrait bien avoir trouvée le rôle qui lui fallait pour me faire re-apprécier l'acteur depuis Battlestar Galactica et c'était pas gagné du tout. Et puis ensuite c'est Tricia Helfer dont on se demande toujours : pourquoi est elle dans la série ? J'adore l'actrice mais son personnage ne sert vraiment à rien alors elle fait acte de présence. Je plains l'actrice, car être dans cette position ce n'est pas très enviable. Ou alors ils ont prévus de lui donner une importance toute autre par la suite… qui sait. Bref, au final, ce nouvel épisode de The Firm était assez correct mais très moyen quand même. Le développement de l'intrigue de la saison - seul point passionnant et accrocheur - se fait en catimini, comme si tout d'un coup on avait ralenti le rythme (on a moins d'infos durant l'épisode) et les deux affaires de l'épisode étaient assez inégalement faites.

Note : 5/10. En bref, The Firm reste toujours aussi moyenne. Il faudrait que quelqu'un réveille le Kraken.

Commenter cet article