Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Firm. Saison 1. Episode 7.

10 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-10-23h24m11s193.png

 

The Firm // Saison 1. Episode 7. Chapter Seven.


The Firm se divise donc en deux temps, et ce nouvel épisode lance déjà la suite de la saison avec toute la partie feuilletonnante que j'aime bien (et je suppose que pour vous si vous suivez la série c'est la même chose). Alors finalement, c'est décevant ou pas ? Tantôt l'un, tantôt l'autre. Alors que l'intrigue sous-jacente avait son potentiel dans le pilote mais également dans les deux ou trois épisodes suivants, petit à petit l'intérêt se perd. En effet, le fait que Mitch soit accusé de meurtre ne permet pas vraiment de se prendre au jeu du chat de la souris entre lui et ceux qui en veulent à ses informations et surement à sa peau. Après des semaines d'attente (6 pour être précis) on arrive enfin au dénouement. Puisque la fin de ce dernier épisode lance l'épilogue de la série et tous les flashforward que l'on voyait depuis les débuts de la série à chaque début et fin d'épisode (choix astucieux pour que les gens restent du début à la fin de chaque épisode même si ils s'ennuient terriblement - ce qui était mon cas dans les deux épisodes précédents -). The Firm manque toujours autant de rythme certes mais cet épisode était un peu mieux pour d'autres raisons que l'intrigue feuilletonnante.

Sinon, le cas de la semaine se porte sur Nate Murphy (joué par Andrew Jenkins que j'ai déjà pu voir dans des séries dont je peux avoir honte notamment Stormworld mais chut, je ne vous l'ai pas dit). Nate a une histoire compliquée puisque son grand frère est le co-défendant dans l'affaire et tous les deux vont devoir se battre avec leurs avocats respectifs pour un deal. Le soucis c'est que Nate aime tellement son frère, Sean, qu'il ne voudrait pas le trahir. L'histoire était plutôt bonne à suivre. The Firm se concentre surtout sur le côté drama de l'histoire, avant la partie judiciaire. Josh Lucas est bien sympathique en Mitch mais plus on voit les épisodes plus il prend de l'assurance dans son rôle. Et mis à part le fait que l'on se noie dans ses plaidoyer à cause de son regard bleu azur, finalement le personnage est aussi très charismatique. Merci à l'acteur car le scénario n'est pas vraiment là pour aider Mitch. Nate doit donc se confronter à son propre frère et aider Mitch à trouver des indices qui pourraient incriminer le frère et non Nate lui même. J'ai bien aimé comment The Firm met en avant les tensions de l'épisode. Et je parle de tensions dramatiques.
vlcsnap-2012-02-10-23h38m35s128.pngSans être totalement pertinent, l'épisode s'attarde aussi sur le reste des personnages. Et notamment Tammy qui trouve un potentiel allié en la personne de Martin Moxon (joué par Stuart Hughes vu dans notamment De l'ombre à la Lumière ou Chicago). Martin est là pour aider Tammy dans l'affaire Sarah Holt. Affaire qui mène à la petite course poursuite dans tout Washington. Au final, ce nouvel épisode de The Firm était correct mais avec une grosse partie qui laisse à désirer. En effet, l'affaire Sarah Holt manque de consistance et on semble ne plus savoir quoi nous raconter. A mon grand regret. Je suis malgré tout content que l'on attende pas l'épisode 13 (souvent épisode charnière dans une saison) pour poursuivre les aventures de Mitch traité comme un fugitif par ses pairs. Mais l'affaire de meurtre qui pèse sur sa tête est assez lancinante et vraiment pas passionnante. Ce n'est qu'une excuse pour que le personnage se retrouve à se défendre seul dans une cour de justice (enfin, je le vois de cette façon).

Note : 5/10. En bref, toujours très faiblard.

Commenter cet article