Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Following. Saison 1. Episode 14.

23 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Following

vlcsnap-2013-04-23-09h02m14s226.png

 

The Following // Saison 1. Episode 14. The End is Near.


Cette série est très souvent complètement folle et c'est ce que j'aime chez elle. Mais elle peut aussi être une série assez ennuyeuse sur les bords ne savant pas vraiment quoi faire de ses personnages. L'épisode précédent m'avait beaucoup plu car il était à la fois drôle et jouissif. Ce nouvel épisode retombe un peu dans les travers de la série ce qui est dommage dans le sens où The Following mérite bien mieux de la part de Kevin Williamson, l'homme de Scream. L'ambition de certaines scènes est là, notamment celle de la tuerie dans le gymnase qui était à la fois originale (des pieux et des hâches) et rythmée. C'est même le meilleur moment de l'épisode à mes yeux. Mais ce n'est pas tout, j'ai aussi adoré un tout autre moment : le déjeuner avec Joe, Claire et les deux occupants de la maison qui se sont retrouvés ici au mauvais moment tout simplement. C'était jouissif dans le sens où les faces à faces entre un James Purefoy qui en fait des caisses et une Natalie Zea suffisamment naturelle confronte avec efficacité les deux personnages.

Je ne pouvais pas attendre mieux de la part de ces personnages. Quelques surprises viennent se chevaucher au milieu de la route entre Claire qui parvient à s'échapper une nouvelle fois des mains de Joe (avant de se retrouver une nouvelle fois entre celles ci grâce / à cause de Emma et Jacob) et à sauver la vie des deux occupants de la maison (les tuer aurait vraiment été too much d'ailleurs). Mais je suis habitué par The Following à du grand guignolesque. Et c'est là que James Purefoy entre en jeu. Il va à la fois nous délivrer le pire et le meilleur de son jeu entre son ton d'alcoolique se tenant le bas du ventre et ses quelques dialogues plus drôles qu'intelligents (pour un homme de littérature, je crois que l'on a touché le fond de la bouteille vous ne pensez pas ?). Le culte trouve le moyen de relancer son intérêt. On se rend compte qu'il peut vivre sans Joe finalement ou en tout cas grâce à sa mémoire. Les actions entreprises par ces personnages vont du prévisible (la mort de la journaliste en directe, l'homme pendu) à l'imprévisible (la tuerie du gymnase d'Havenport).
vlcsnap-2013-04-23-09h02m10s191.pngL'épisode nous aura encore une fois offert un grand moment de télévision avec le "Can't kill me, I'm already dead" que l'on va écouter une bonne dizaine de fois grâce à Joe. Ou cette belle ligne complètement ravagée “Claire was crafty with that bloody knife. But I remain undaunted”. La bonne nouvelle de la semaine c'est l'absence de Joey qui était un personnage un tantinet ennuyeux et comme la plupart des gosses dans les séries, insupportable. Vous pouvez penser que je suis méchant avec The Following mais je ne pense pas l'être. En effet, Jacob, qui est mon personnage préféré depuis le début de la série aura connu une fin des plus intéressantes. Je ne m'attenda    is pas à ce qu'il meurt des mains d'Emma, tout cela car il voulait quitter le culte, mais en tout cas c'était un choix intéressant et osé. En espérant que l'on retrouve un personnage aussi intéressant dans la prochaine saison de la série (surtout que je vois mal Joe passer la saison, et donc la prochaine se concentrera certainement sur quelque chose d'autre).

Finalement, l'idée est aussi de mettre tout le monde dans une position différente. Aussi bien Claire et Joe sur un bateau, Ryan en pleine dérive, Emma seule sans Jacob, Debra enterrée façon George Eads dans Les Experts (dommage, ce n'est pas Quentin Tarantino qui mettra en scène le prochain épisode). Que dois je attendre du dernier épisode de la saison ? Je ne pense pas grand chose mais j'ai envie d'en savoir plus car c'est pile poil ce dont j'ai envie. Finalement, ce nouvel épisode prouve que The Following peut faire le meilleur comme le pire. Un mélange étrange mais qui est aussi la marque de fabrique de Kevin Williamson (qui a déjà fait le meilleur comme le pire dans sa carrière). Certaines scènes de cet épisode de The Following étaient bonnes, d'autres ridicules. Mais c'est la loi dans ce genre de séries. En espérant qu'il gomme les défauts dans la saison 2.

Note : 6.5/10. En bref, quelques scènes jouissifs, quelques rires (merci James Purefoy) et du très mauvais également.

One amateur,one pro-a trip of a lifetime to Tahiti

Commenter cet article