Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Following. Saison 1. Episode 9.

19 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Following

the-following-nico-tortorella-jacob-gay.png

 

The Following // Saison 1. Episode 9. Love Hurts.


Cette semaine, The Following nous informe qu'aimer fait mal (à me mourir). Il y a quelque chose qu'il faut que je vous dise tout de même c'est que The Following c'est de la série B. Mais de la bonne série B, celle qui est fun et amuse le spectateur. C'est aussi une série B réussie dans le sens où elle reprend les us du thriller classique pour mettre le tout à sa sauce. Je n'ai jamais vu The Following c'est la série la plus soignée en termes d'écriture mais elle a quelque chose de terriblement attachant et cruel à la fois. Impossible de s'en dépêtre. Cette semaine c'est au tour d'une toute nouvelle membre du culte de faire son ascension : Amanda. Incarnée par Mageina Tovah (Spider Man, Le Monde de Joan), ce personnage est suffisamment cinglé pour que l'on croit à son histoire et son envie féroce de tuer des femmes portant le nom de Claire Matthews. Tout cela car Joe et Ryan sont amoureux de la même femme et que cela n'est tout simplement pas possible. L'amour, ça fait mal et il veut lui montrer en envoyant cette folle furieuse sur les traces des femmes portant le même nom que celle avec qui il s'est marié.

Bien entendu les facilités sont de mises. Mais j'aime toujours autant The Following. D'un côté nous allons aussi voir un peu plus des rouages du système lors d'une visio conférence avec les divers dirigeants des grandes agences du pays (même si je me demande encore ce que l'agent des alcools et tabacs fait dans une histoire de tueur en série, surtout pour donner son avis sur les compétences de Ryan et ses accolytes). L'épisode s'amuse également avec l'enquête de la semaine qui se termine peut être un peu trop en queue de poisson dans le sens où l'on sent le schéma classique d'une série policière (le méchant de la semaine) commencer à devenir de plus en plus présent. Ce qui est dommage dans un sens car j'adorais le côté feuilletonnant de The Following. Mais ça, c'était la première partie de la saison, rondement bien menée. Pour venir à la rescousse de la série, Kevin Williamson fait enfin revenir sur le devant de la scène Jacob et Paul. Paul est dans un sale état et Jacob a choisi de trouver refuge chez sa mère.
the-following-season-1.pngJ'ai bien aimé cette relation que Jacob entretient avec sa mère (incarnée par l'excellente Jayne Atkinson (vu dans le rôle de Karen Hayes dans 24 ou encore de la directrice du FBI dans Criminal Minds). Surtout quand elle pense que son fils a réellement tué alors qu'au fond ce n'est pas le cas. Des flashbacks nous expliquent donc comment Paul a découvert que Jacob n'avait jamais tué et comment leur histoire a réellement commencé. Cela a surement fait bizarre à Jacob que son premier meurtre soit de tuer Paul, uniquement car il n'allait pas vivre plus longtemps en dehors d'un hôpital et qu'il ne pouvait pas prendre le risque qu'il dise des choses aux autorités sur eux. Ce n'est pas ce que j'ai vu de plus ambitieux dans The Following mais c'est suffisamment sympathique pour que l'on passe un agréable moment. Les personnages sont toujours autant en forme et c'est aussi pour cela que j'aime bien cette série finalement. Les retrouvailles finales entre Emma et Jacob étaient jouissives. J'ai hâte de voir ce que cela va donner dans le prochain épisode.

En effet, Emma aime toujours Jacob mais elle a toujours été amoureuse de Joe et cela ne pourra pas changer. D'autant plus que maintenant elle est parvenue à le mettre dans son lit. Une fois. Ce n'est pas prêt d'arriver de nouveau de si tôt. Ce qui m'intéresse de voir c'est comment Emma, qui était la tête pensante du groupe au début, va faire pour sortir de la situation dans laquelle elle s'est mise toute seule. En effet, maintenant elle est seule, les fesses entre deux chaises, malaimée par tout le monde. Peut elle prendre le risque de tuer Jacob ou bien ce dernier va t-il prendre le soin de tuer Emma ? C'est une grande question que je me pose mais qui permet aussi de voir cette sorte de tragédie grecque derrière le trio créé depuis le début de la série. Je suis aussi très content de voir que les choses vont aussi bien pour Roderick que j'aime toujours autant. Ce personnage est une bouffée d'air frais. Ses face à face avec Emma sont jouissifs eux aussi et donnent envie de voir un peu plus du personnage. Bien que l'on ne sait pas grand chose de son passé, je suis certain qu'il a de belles choses en réserve.
the-following-ryan-hardy.pngSurtout que Roderick est le seul membre du culte à qui Joe fa    it une vraie confiance aveugle (d'ailleurs, j'en viens à me demander s'il n'est pas possible que Roderick soit un agent infiltré - je psychote ne vous en faites pas -). Mais finalement, ce nouvel épisode de The Following prouve encore une fois que la tenue de route de la série est là. Ce n'est pas une série parfaite mais elle sait comment donner envie au téléspectateur de rester 45 minutes devant son écran sans jamais cligner des yeux. C'est une force et il faut absolument qu'elle la garde. Peut être que la suite sera encore plus folle alors que Joe n'arrête pas de nous dire que de nouvelles et "great things will happen soon".

Note : 8/10. En bref, le retour de Jacob et Paul pour le meilleur, une intrigue indépendante folle et amusante.

Commenter cet article

delromainzika 20/03/2013 08:51


Je parlais de la mère de Jacob qui est jouée par Jayne Atkinson :) Et pas d'entourloupe, je follow sa page Facebook mdr ^^ Et sinon oui je savais pour la folle furieuse :)

max94 20/03/2013 01:12


Juste pour te corriger : Amanda est jouée par Marin Ireland (Aileen dans Homeland) et non Jayne Atkinson ;)


Sinon d'accord avec toi sur l'épisode.

pierre@serial-viewer 19/03/2013 23:25


Je suis entièrement d'accord avec toi sur la tes dernières phrases. C'est certain que la série est un peu inconstante. Le début de la saison m'a exaspéré, des pirouettes scénaristiques dans tous
les sens. Mais il faut bien avouer que cela reste passionnant comme tu le soulignes. Pour autant j'ai trouvé cet épisode 9 très bon, pas de fautes. Une amanda très convaincante et le plan de
Caroll très bien ficelé