Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Following. Saison 2. Episode 3. Trust Me.

4 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Following

vlcsnap-2014-02-04-16h07m12s65.jpg

 

The Following // Saison 2. Episode 3. Trust Me.


Je dois avouer que je ne comprends plus The Following. Ce n’est pas que je n’ai pas envie d’aimer mais elle ne veut pas me donner envie de l’aimer. C’est dramatique, surtout de la part d’une série sensée être rythmé et efficace. Il y a tellement de potentiel que je trouve assez minable de le voir être complètement gâché par un scénario particulièrement pompeux et truffé de mauvaises idées. La première saison avait ses défauts mais j’avais trouvé le tout plutôt sympathique et même assez drôle sur la fin. Si les deux premiers épisodes ont réussi à me rendre patient, « Trust Me » fait tout le contraire et m’énerve. Le problème ce n’est plus tant les facilités ou les aspects ridicules c’est que la série est devenue tellement fainéante et ennuyeuse qu’elle en vient à énerver son téléspectateur. C’est un comble. J’avais placé un peu d’espoir dans cette seconde saison en me disant que Kevin Williamson allait apprendre de ses erreurs mais il n’en fait qu’à sa tête le cochon et finit par faire encore pire que l’an dernier. C’est tout de même un comble. Bien que je n’attende rien du tout, il me déçoit quand même.

Car il n’y a plus de surprises dans The Following. La série a été épuisée par des personnages devenus irritants (Ryan Hardy le premier) et à d’autres pour qui j’ai plus de peine (Joe Carroll est un must dans le genre). En parlant de Joe Carroll, l’avoir gardé en vie est la plus grosse erreur que The Following ait pu faire. Ou en tout cas, la plus grosse erreur est d’avoir révélé qu’il est en vie aussi tôt dans la série. Tout le monde s’y attendait et du coup on s’ennui terriblement. Je n’ai pas envie de voir Joe ruminer dans sa cabane au fond des bois. Et encore moins s’en prendre Carrie Preston. La pauvre. Il faut dire que la série n’arrive pas rattraper les erreurs du passé. Comme par exemple celle d’avoir laissé tomber son triangle amoureux Jacob/Emma/Paul aux portes de la fin de la saison ou encore Debra qui était l’un des meilleures trucs qui était arrivé à la première saison de la série. Maintenant on s’ennui et les choses qui ont remplacé des idées ne sont plus fraiches mais simplement des revivals qui ne fonctionnent pas du tout.
vlcsnap-2014-02-04-15h55m53s192.jpgDebra a été remplacée plus ou moins par l’Agent Gina Mendez incarnée par Valerie Cruz et le triangle amoureux de l’an dernier par les deux jumeaux et notre Camille di Pazzis incarnant le rôle de cette français passant son temps à brasser énormément d’air. D’autant plus que je ne vois pas ce qu’il y a d’intéressant à voir ces trois personnages cloitrés dans une chambre d’hôtel quand on est dans une série de serial-killer créée par un passionné du couteau de cuisine et des effusions de sang. Et dans tout ça il y a aussi Emma. La pauvre, elle aussi ne sert plus à rien cette année. Son côté attardé du moment où elle a découvert la possibilité que Joe soit encore en vie me reste en mémoire mais c’est Carlos la préoccupation de la semaine.
« You dick ! He was mine to kill »
Au travers de dialogues toujours aussi crétins, The Following tente de s’en sortir mais rien ne colle, rien ne fonctionne. Le téléspectateur se moque complètement de ce qui se passe et voilà comment on en arrive à Hardy.

Ah… Ryan. J’aimais tellement les petites discussions entre Ryan et Joe l’an dernier. C’était des moments jouissifs dans les plus mauvais épisodes de The Following. Sauf que là, il n’y a plus du tout ça. Mais Ryan tente de jouer à l’homme perspicace, pensant que Joe n’est pas mort et que son frère disparu en Angleterre pourrait bien être le corps qu’ils ont retrouvé et pas celui de Joe. C’est qu’il peut être intelligent le Ryan Hardy par moment mais bon, cela ne veut pas dire que j’ai envie de changer d’avis au sujet de la crétinerie ambiante. Sans parler du fait que tout ce qui se passe dans The Following est terriblement prévisible. C’est dommage car là aussi, j’aurais aimé que l’on nous surprenne avec des rebondissements autre que ces trucs à la mord moi le noeud que l’on semble nous sortir à longueur de temps.

Note : 2/10. En bref, une série de plus en plus crétin. Fini les plaisanteries.

Commenter cet article

delromainzika 06/02/2014 01:09


C'était un peu prévisible ouais :/ De toute façon cette série est vraiment en train de devenir un truc nul ^^ C'est même plus drôle ^^

lili 06/02/2014 00:19


Dommage de voir une série s’enfoncer de plus en plus alors que le pilote était bon  Romain tu avais deviné pour lily ? Camille di pazzis qui sert toujours à rien je vois pas pourquoi
elle alterne répliques en français et répliques en anglais Pendant l’épisode je me demandais quel était âge de Kevin Bacon il a 55 ans il a de bons gènes !